•    La bio-diversité, longtemps menacée par le bitume et les pesticides, résiste grâce aux nouvelles procédures d'entretien des jardins municipaux et des plantations.


    herbes folles arbreHerbes folles au pied des arbres à Paris



    arbre-herbes-folles-6213.jpg
    Repousses au pied des arbres à Paris


       Avec la limitation des produits phytosanitaires nocifs pour la santé des citadins mais aussi pour la faune et la flore, l'herbe repousse au pied des arbres et dans les interstices des murs. On dit maintenant végétation spontanée et non plus mauvaises herbes. Ca fait un peu négligé mais bon, il faut protéger la planète!


    herbe-rue-St-Sabin-11e-0350.jpgVégétation spontanée au bas des murs à Paris


        Au printemps, les terres pleins d'herbe rase se transforment en prairie fleurie pleine de coquelicots, bleuets, marguerites et autres fleurs communes en Ile de France. C'est joli et il n'est plus besoin de tondre la pelouse. Place au faucheur.


    herbes folles Paris fleursIlot de prairie fleuries à Paris


    Palagret
    Texte et photos
     
    Pin It

    votre commentaire

  • Vous voulez oublier 2009? Réduisez le symboliquement en miettes!

     

       En écho aux pratiques primitives, un nouveau rite urbain est en train de se créer aux Etats-Unis. Encore peu répandu, la troisième manifestation du Jour du Bon Débarras a attiré à Times Square des new-yorkais et des touristes pour se débarrasser de leurs mauvais souvenirs et attaquer la nouvelle année le cœur léger.
     

     

    good riddance day NY 09 4Third annual Good Riddance Day à New-York



      Un broyeur, une poubelle et une masse était à la disposition des participants à ce nouveau rituel purificateur. Au coin de Broadway et de la 46è rue, la foule a attendu sagement son tour avant de détruire des photos des amants infidèles, des feuilles d'impôts, des lettres de licenciements et des menaces de la banque. L'année a été plutôt difficile et il y avait beaucoup de choses à exorciser.


    Voir explications sur 2007 et 2008


    Third annual Good Riddance Day à New-York



     
       En 2008, de nombreux portraits de George Bush étaient passés à la déchiqueteuse. Barak Obama, n'étant pas encore classé dans les mauvaises choses, a échappé à cette destruction symbolique.
     
     
     
     
    Good riddance day NY 09 1Poubelle, le Jour du Bon Débarras à New York




    Le Nouvel An, rituel des "Hommes des Nuages, à Nova-Esperanza, en Océanie

    Le jour du bon débarras 2007

    Good riddance day 2011, réduisez vos mauvais souvenirs en miettes

     

     

     

    Third annual good riddance day
    28 décembre 2009
    New-York, USA


    Palagret
    archéologie du quotidien
    décembre 2009
     
     


    Times Square Alliance

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

          Datant du néolithique, cette grande statue anthropomorphe, trouvée à 'Aïn Ghazal, est la plus ancienne présentée au musée du Louvre. Les figurines humaines et animales sont très habituelles dans les fouilles de cette époque. Des statues anthropomorphes de cette taille, environ un mètre, et tenant debout sont exceptionnelles.


    Ain Ghaza Louvre statue 7è millénaire 6Statue de forme humaine, Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie, 1985, sous la direction de Gary Rollefson et Zeidan Kafafi

     
       La forme du corps est simplifiée et disproportionnée.  Les jambes sont épaisses et courtes, la taille n'est pas marquée. La statue du Louvre n'a pas de bras ni de caractères sexués. Le cou est très long. Au contraire du corps, le visage est traité avec soin. Il est expressif avec des yeux en forme d'amande, nettement dessinés au bitume noir, qui semblent nous fixer.

        La surface du plâtre, aujourd'hui craquelée, était lissée à la spatule et aux doigts. Un pigment rouge, incorporé à la dernière couche de plâtre donnait une coloration rosée.


    Ain Ghaza statue Louvre 4Statue de forme humaine, Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie, 1985


        La Smithsonian Institution de Washington a restauré les statues de formes humaines d''Aïn Ghazal. Un essai de reproduction en taille réelle a permis de comprendre le processus de fabrication. Ces statues étaient modelées à la main sur une armature de cordes en fibres tressées de roseaux et de jonc. Le plâtre devait être apposé horizontalement sur les armatures d'où une forme large et plate. Les jambes étaient ensuite ajoutées. Les statues étaient sans doute ornées de vêtements; une dépression en haut du crâne devait permettre d'accrocher une perruque pour parfaire leur apparence humaine. Créés dans une société sans écriture, la signification de ces statues monumentales reste énigmatique. Elles pourraient être rattachées au culte des ancêtres, la statue simulant la présence du défunt.



    Ain Ghazal Louvre statue 7è millénaireStatue de forme humaine
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie
    Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Prêt de la Direction des antiquités de Jordanie Département des Antiquités orientales


        La lourdeur des statues, difficilement transportables, et leur peu d'épaisseur pourraient indiquer qu'elles étaient apposées contre un mur.

        En 1997, la Direction des antiquités de Jordanie a consenti le prêt au musée du Louvre d'une des prestigieuses statues du site néolithique d'Aïn Ghazal, près d'Amman. Ce sont les plus anciennes sculptures connues au Proche Orient, vieilles de neuf mille ans.


    Ain Ghazal statue anthropomorphiqueStatue à double tête
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie
    Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Musée d'Amman
    Photo frankenschulz


      
    Une trentaine de statues de même style ont été découvertes soigneusement enterrées dans un puits pendant les fouilles d''Aïn Ghazal (la source des gazelles). Ce village néolithique, établi près de la rivière Zarqa en Jordanie, est étendu sur quinze hectares. 'Ain Ghazal est l'une des implantations préhistoriques les plus vastes du Proche-Orient néolithique, trois fois la taille des fouilles de Jéricho.

       On peut voir au Musée d'Amman, en Jordanie, d'autres statues anthropomorphes ainsi que des crânes recouverts de plâtre, excavés à  'Aïn Ghazal en 1983 et 1985.



    Musée du Louvre, Paris
    Aile Sully, rez-de-chaussée, salle D


    Palagret
    archéologie
    Texte et photos




    Le Néolithique, du VIIe au IIIe millénaire av. JC, est l'âge de la pierre polie. L’homme se sédentarise dans des villages et pratique l'agriculture et l'élevage. Le tissage et la vannerie apparaissent.




    Source: Neolithic Statues from 'Ain Ghazal: Construction and Form, by Carol A. Grissom
    Musée du Louvre

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

          Datant du néolithique, cette grande statue anthropomorphe, trouvée à 'Aïn Ghazal, est la plus ancienne présentée au musée du Louvre. Les figurines humaines et animales sont très habituelles dans les fouilles de cette époque. Des statues anthropomorphes de cette taille, environ un mètre, et tenant debout sont exceptionnelles.


    Ain Ghaza Louvre statue 7è millénaire 6Statue de forme humaine, Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie, 1985, sous la direction de Gary Rollefson et Zeidan Kafafi

     
        La forme du corps est simplifiée et disproportionnée.  Les jambes sont épaisses et courtes, la taille n'est pas marquée. La statue du Louvre n'a pas de bras ni de caractères sexués. Le cou est très long. Au contraire du corps, le visage est traité avec soin. Il est expressif avec des yeux en forme d'amande, nettement dessinés au bitume noir, qui semblent nous fixer.

        La surface du plâtre, aujourd'hui craquelée, était lissée à la spatule et aux doigts. Un pigment rouge, incorporé à la dernière couche de plâtre donnait une coloration rosée.  



    Ain Ghaza statue Louvre 4Statue de forme humaine, Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie, 1985


        La Smithsonian Institution de Washington a restauré les statues de formes humaines d''Aïn Ghazal. Un essai de reproduction en taille réelle a permis de comprendre le processus de fabrication. Ces statues étaient modelées à la main sur une armature de cordes en fibres tressées de roseaux et de jonc. Le plâtre devait être apposé horizontalement sur les armatures d'où une forme large et plate. Les jambes étaient ensuite ajoutées. Les statues étaient sans doute ornées de vêtements; une dépression en haut du crâne devait permettre d'accrocher une perruque pour parfaire leur apparence humaine. Créés dans une société sans écriture, la signification de ces statues monumentales reste énigmatique. Elles pourraient être rattachées au culte des ancêtres, la statue simulant la présence du défunt.



    Ain Ghazal Louvre statue 7è millénaireStatue de forme humaine
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie
    Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Prêt de la Direction des antiquités de Jordanie Département des Antiquités orientales


        La lourdeur des statues, difficilement transportables, et leur peu d'épaisseur pourraient indiquer qu'elles étaient apposées contre un mur.

        En 1997, la Direction des antiquités de Jordanie a consenti le prêt au musée du Louvre d'une des prestigieuses statues du site néolithique d'Aïn Ghazal, près d'Amman. Ce sont les plus anciennes sculptures connues au Proche Orient, vieilles de neuf mille ans.



    Ain Ghazal statue anthropomorphiqueStatue à double tête
    Fouille de Aïn Ghazal, Jordanie
    Période Néolithique pré-céramique, 7e millénaire
    Plâtre de gypse, paupières et pupilles en bitume
    Musée d'Amman
    Photo frankenschulz


      
    Une trentaine de statues de même style ont été découvertes soigneusement enterrées dans un puits pendant les fouilles d''Aïn Ghazal (la source des gazelles). Ce village néolithique, établi près de la rivière Zarqa en Jordanie, est étendu sur quinze hectares. 'Ain Ghazal est l'une des implantations préhistoriques les plus vastes du Proche-Orient néolithique, trois fois la taille des fouilles de Jéricho.

       On peut voir au Musée d'Amman, en Jordanie, d'autres statues anthropomorphes ainsi que des crânes recouverts de plâtre, excavés à  'Aïn Ghazal en 1983 et 1985.



    Musée du Louvre, Paris
    Aile Sully, rez-de-chaussée, salle D


    Palagret
    archéologie
    Texte et photos




    Le Néolithique, du VIIe au IIIe millénaire av. JC, est l'âge de la pierre polie. L’homme se sédentarise dans des villages et pratique l'agriculture et l'élevage. Le tissage et la vannerie apparaissent.




    Source: Neolithic Statues from 'Ain Ghazal: Construction and Form, by Carol A. Grissom
    Musée du Louvre

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     
          A côté des interdictions d'afficher ou de déposer des ordures, interdictions toujours en vigueur, on trouve des interdits désuets apposés il y a bien longtemps en haut des murs.



       Interdit voiture à brasVoie privée interdite aux personnes étrangères et aux voitures à bras
    Plaque émaillée bleue aux lettres blanches

     

       Ainsi, une voie privée du 18è arrondissement de Paris est interdite aux personnes étrangères et aux voitures à bras. Existe-t-il encore des voitures à bras? Des personnes étrangères il y en a toujours; de plus en plus de voies privées se cadenassent pour interdire leur petit îlot de tranquillité aux promeneurs trop curieux. Réfugiés derrière leur digicode et leurs grilles, les heureux élus ne devraient pas trop craindre les voitures à bras et les classes dites dangereuses qui les poussaient et les tiraient sur les pavés disjoints d'un Paris révolu.

       Le crépi du mur est neuf mais l'ancienne interdiction reste en place. Banale trace urbaine devenant un document historique.



    Liens sur ce blog:
    Il est interdit de, défense de, danger: un monde hostile
    Deux anciens compteurs de la Compagnie Continentale Edison
    Démolition et traces urbaines, passage Rançon à Paris


    Palagret
    archéologie du quotidien
    décembre 2009
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       De prosaïques injonctions municipales couvrent les murs de la ville. Ces injonctions ne veulent pas nous apporter le bonheur ou la sagesse; elles veulent notre obéissance. Interdit de, défense d'afficher, défense de déposer des ordures, défense d'uriner, danger de mort, ces mots se lisent sur les murs aveugles et dans les recoins, des espaces tristes là où justement s'accumulent les ordures et les graffiti.



    Défense de déposer des ordures sous peine d'amendegraffiti vert



         Sous l'interdiction se lit le rappel de la loi et la menace d'amende encourue par les transgresseurs.
    - Défense de déposer des ordures, sous peine d'amende. Règlement sanitaire du département de Paris (arrêté n° 79 561 du 20 novembre 79)

     


    Défense déposer ordures Homme bouéeHomme à la bouée perplexe devant une interdiction de déposer des ordures



     
     
        Sur plaque émaillée bleue, ou écrites au pochoir, les interdictions ne font que stimuler les citoyens peu respectueux de la loi et de l'ordre qui apposent des tags ou des collages exactement là où on leur interdit de le faire. De petites incivilités parfois ironiques.
     
     
     

    Défense déposer ordures G+MDéfense de déposer des ordures sous peine d'amende
    Papier collé et graffiti


        Aujourd'hui, de nouveaux panneaux sont apparus. Moins solides que l'émail fixé au mur, on les trouve dans les recoins. Ils interdisent mais ils conseillent aussi, une innovation bienvenue. On prie le particulier tenté de se débarrasser de ses vieilleries sur la voie publique d'appeler le 01.53.63.03.30.  La Mairie de Paris se fera un plaisir d'éliminer gratuitement ses objets encombrants.
     
     
     
     
    Défense déposer ordures encombrantsDéfense de déposer des ordures sous peine d'amende
    pancartes sur poteau à Paris



    Liens sur ce blog:
     
     
     
     


     
    Palagret
    archéologie du quotidien
    décembre 2009
     
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire

  •     Noël est une saison propice aux dinosaures; ces monstres révolus prospèrent sur nos écrans de télévision pendant les fêtes, rivalisant avec les bêtes sauvages et les artistes de cirque. Les paisibles diplodocus paissent nonchalamment au bord des marais, les monstres marins se dévorent au fond de l'océan et les tyrannosaures rex foncent la gueule ouverte vers le pauvre spectateur; frisson garanti.


    Verne centre de la terre osDécouverte d'ossements de dinosaures, gravure d'Edouard Riou
    Voyage au centre de la terre, Jules Verne
     

       Dans le téléfilm "Voyage au centre de la terre" (1999) d'après Jules Verne, un Treat Williams peu convaincant affronte des reptiles antédiluviens comme l’ichthyosaure et le plésiosaure dans un décor de carton-pâte fait de forêt de champignons et d'algues géantes. 


    Verne Treat WilliamsAffiche du film "Voyage au centre de la terre"


          Depuis Jurassic Park et la 3D, la représentation des dinosaures est impressionante. Dans "Le monde perdu" (Stuart Orme 2001), d'après Conan Doyle, les stégosauresphorusrhacos et allosaures côtoient le Professeur Challenger (Bob Hoskin) et son équipe. Le Révérend Théo Kerr, joué par un Peter Falk hagard, essaye d'empêcher la découverte de ce monde figé à l'époque du Crétacé, juste avant l'extinction des dinosaures.


    Verne centre terrecombat de dinosaures, gravure d'Edouard Riou
    Voyage au centre de la terre, Jules Verne 
     

      Dans le téléfilm Dinotopia (Marco Brambilla 2002), les ptéranodons et les brachiosaures sont domestiqués et servent de monture aux hommes. 
     
      A côté des fictions qui exploitent le thème des mondes parallèles ou des failles spatio-temporelles peuplés d'un bestiaire impressionnant, les documentaires de la BBC proposent des reconstitutions très convaincantes des monstres préhistoriques. "Sur la terre des monstres disparus" ou "Sur la terre des géants" ont une grande exigence, tant visuelle que scientifique.

      Le Safari préhistorique (2009) de Nigel Marvel diffusé sur France 4 est plus amusant. Mêlant animation 3D et prises de vues réelles, la fiction documentaire présente le zoologiste anglais au milieu des monstres marins et terrestres. De l'Argentine au désert de Gobi ou dans les océans, il remonte le temps de 450 millions d’années. Volant en ULM à côté des ichtyosaures, taquinant un therizinosaure à la griffe géante sur la plage, nageant au milieu des nautiloïdes orthocères et des scorpions géants, dansant autour des liopleurodons et des mégalodons, ancêtres des requins, l'explorateur des temps révolus prend tous les risques pour approcher les mastodontes de plusieurs tonnes qui dévorent leur proie dans un bain de sang. Une mise en scène  sensationnaliste, critiquée par les érudits qui trouvent ce grand guignol inutile.


    Dino Nigel MarvenNigel Marven poursuivi par des tyrannosaures gloutons
    Safari préhistorique, BBC

     

        Pourquoi tant de dinosaures sur les petites lucarnes à Noël? Il y a presque autant de documentaires sur les grosse bêtes que de spectacles de cirque et bien plus que de revues déshabillées. Les dinosaures nous apportent le dépaysement d'un monde merveilleux, déréalisé, un spectacle grandiose, et des frissons qui, sans doute, selon les directeurs de la programmation télévisuelle participent à l'esprit de Noël!


    Dinosaure sableDinosaures jouets de bain, à la plage


     
    Liens sur ce blog:
    Sarcosuchus imperator au Muséum d'Histoire Naturelle: une nouvelle dentition
    Une mâchoire de requin carcharodon megalodon
    Un mammouth aux enchères: paléontologie et cabinet de curiosités



    Prochaines diffusion du Safari préhistorique sur France 4:
    Monstres marins 1/5: Mercredi 30 décembre à 22h10
    Les dents de la mort 2/5: Mercredi 30 décembre à 22h35
    L'aquarium de l'enfer 3/5: Mercredi 30 décembre à 23h00 - Jeudi 31 décembre à 22h05
    Griffes géantes 4/5: Jeudi 31 décembre à 22h30
    Sur la terre des géants 5/5: samedi 26 décembre à 21h



    Palagret
    décembre 2009

    cc.gif
     
    Pin It

    1 commentaire

  •     Noël est une saison propice aux dinosaures; ces monstres révolus prospèrent sur nos écrans de télévision pendant les fêtes, rivalisant avec les bêtes sauvages et les artistes de cirque. Les paisibles diplodocus paissent nonchalamment au bord des marais, les monstres marins se dévorent au fond de l'océan et les tyrannosaures rex foncent la gueule ouverte vers le pauvre spectateur; frisson garanti.


    Verne centre de la terre osDécouverte d'ossements de dinosaures, gravure d'Edouard Riou
    Voyage au centre de la terre, Jules Verne
     

       Dans le téléfilm "Voyage au centre de la terre" (1999) d'après Jules Verne, un Treat Williams peu convaincant affronte des reptiles antédiluviens comme l’ichthyosaure et le plésiosaure dans un décor de carton-pâte fait de forêt de champignons et d'algues géantes. 


    Verne Treat WilliamsAffiche du film "Voyage au centre de la terre"


          Depuis Jurassic Park et la 3D, la représentation des dinosaures est impressionante. Dans "Le monde perdu" (Stuart Orme 2001), d'après Conan Doyle, les stégosauresphorusrhacos et allosaures côtoient le Professeur Challenger (Bob Hoskin) et son équipe. Le Révérend Théo Kerr, joué par un Peter Falk hagard, essaye d'empêcher la découverte de ce monde figé à l'époque du Crétacé, juste avant l'extinction des dinosaures.


    Verne centre terrecombat de dinosaures, gravure d'Edouard Riou
    Voyage au centre de la terre, Jules Verne 
     

      Dans le téléfilm Dinotopia (Marco Brambilla 2002), les ptéranodons et les brachiosaures sont domestiqués et servent de monture aux hommes. 
     
      A côté des fictions qui exploitent le thème des mondes parallèles ou des failles spatio-temporelles peuplés d'un bestiaire impressionnant, les documentaires de la BBC proposent des reconstitutions très convaincantes des monstres préhistoriques. "Sur la terre des monstres disparus" ou "Sur la terre des géants" ont une grande exigence, tant visuelle que scientifique.

      Le Safari préhistorique (2009) de Nigel Marvel diffusé sur France 4 est plus amusant. Mêlant animation 3D et prises de vues réelles, la fiction documentaire présente le zoologiste anglais au milieu des monstres marins et terrestres. De l'Argentine au désert de Gobi ou dans les océans, il remonte le temps de 450 millions d’années. Volant en ULM à côté des ichtyosaures, taquinant un therizinosaure à la griffe géante sur la plage, nageant au milieu des nautiloïdes orthocères et des scorpions géants, dansant autour des liopleurodons et des mégalodons, ancêtres des requins, l'explorateur des temps révolus prend tous les risques pour approcher les mastodontes de plusieurs tonnes qui dévorent leur proie dans un bain de sang. Une mise en scène  sensationnaliste, critiquée par les érudits qui trouvent ce grand guignol inutile.


    Dino Nigel MarvenNigel Marven poursuivi par des tyrannosaures gloutons
    Safari préhistorique, BBC

     

        Pourquoi tant de dinosaures sur les petites lucarnes à Noël? Il y a presque autant de documentaires sur les grosse bêtes que de spectacles de cirque et bien plus que de revues déshabillées. Les dinosaures nous apportent le dépaysement d'un monde merveilleux, déréalisé, un spectacle grandiose, et des frissons qui, sans doute, selon les directeurs de la programmation télévisuelle participent à l'esprit de Noël!


    Dinosaure sableDinosaures jouets de bain, à la plage


     
    Liens sur ce blog:
    Sarcosuchus imperator au Muséum d'Histoire Naturelle: une nouvelle dentition
    Une mâchoire de requin carcharodon megalodon
    Un mammouth aux enchères: paléontologie et cabinet de curiosités



    Prochaines diffusion du Safari préhistorique sur France 4:
    Monstres marins 1/5: Mercredi 30 décembre à 22h10
    Les dents de la mort 2/5: Mercredi 30 décembre à 22h35
    L'aquarium de l'enfer 3/5: Mercredi 30 décembre à 23h00 - Jeudi 31 décembre à 22h05
    Griffes géantes 4/5: Jeudi 31 décembre à 22h30
    Sur la terre des géants 5/5: samedi 26 décembre à 21h



    Palagret
    décembre 2009

    cc.gif
     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

        Jouant toujours avec la transparence et les reflets du verre de Murano, les lassos et les noeuds de Jean-Michel Othoniel tissent un réseau complexe ou le regard se perd. Ici point de colliers mais des cordes pour capturer. Les noeuds de Janus, dieu aux deux visages, ont une double signification. Fragiles et durs à la fois,  ils séduisent par leur beauté formelle aux douces couleurs trompeuses et ils attrapent et retiennent.


    expo Othoniel Lacets bleus 0867Lacets bleus, 2008, Jean -Michel Othoniel
    verre de Murano, métal, 160 x230 x35, oeuvre unique
    Les noeuds de Janus, Galerie Emmanuel Perrotin


        La sculpture suspendue intitulée Les Noeuds de Lacan, 2009 "matérialise la théorie psychanalytique du noeud borroméen qui structure le sujet par cet équilibre fragile entre le Réel, le Symbolique et l’Imaginaire." On se reflète dans ces perles sombres.


    expo Othoniel Blue Lacan Pink 0839Pink lasso, 2008, au fond Noeud de Lacan, 2009, Blue lasso, 2008
    Jean -Michel Othoniel
    oeuvres uniques, verre de Murano, métal
    Les noeuds de Janus, Galerie Emmanuel Perrotin


        "Les Lassos bicolores,  empruntent à la fois à l’art minimal et au concetto spaziale, en particulier à l’oeuvre Spatial Light (1951) de Fontana par leurs circonvolutions complexes" 1. Les lassos de perles sont accrochés au mur comme les précieux outils de cow-boy de fantaisie se préparant pour le carnaval de Venise.


    expo Othoniel noeud de Lacan 0842"Le noeud de Lacan" Jean -Michel Othoniel
    verre miroité, inox poli miroir, métal, 150 x 135 x 50, oeuvre unique


        "Les Lacets bleus sont posés sur un socle et non plus suspendue comme l’étaient les colliers (Rivière blanche 2004, Peggy’s necklace, 2006) 1". Loin de la souplesse d'un collier, la sculpture est rigide, figée dans un équilibre improbable.


    expo Othoniel Lacets bleus 0869"Lacets bleus", 2008, Jean -Michel Othoniel
    verre de Murano, métal, 160 x230 x35, oeuvre unique


        Dans une petite salle des livres pop-up donnent du volume aux aquarelles. Les fragiles perles de papier se déclinent en couleurs douces.


    expo Othoniel livre pop-up 0852Livre pop-up, Jean -Michel Othoniel


      Le terme "baroque" vient du portugais « barroco » qui signifie de forme irrégulière, à propos d'une perle ou d'une pierre. Les perles de verre soufflées sont la signature de Jean-Michel Othoniel dont on peut voir le Kiosque des Noctambules devant le Théâtre Français à Paris. Autant l'entrée de métro Palais-Royal est exubérante et joyeuse, autant les nouvelles oeuvres de Jean-Michel Othoniel présentées à la galerie Perrotin sont sobres.



    Jean-Michel Othoniel
    Les Noeuds de Janus
    Sculptures, oeuvres sur papier
    Galerie Emmanuel Perrotin
    10 Impasse Saint-Claude : 22 octobre - 23 décembre 2009


    Farhad Moshiri, «Silly you, Silly me»

    Du 22 octobre 2009 au 01 janvier 2010

    Galerie Emmanuel Perrotin

    76, rue de Turenne, 75003 Paris

     

     

    Liens sur ce blog:

    Jean-Michel Othoniel à Beaubourg, de soufre, de cire et de perles

    Le Kiosque des noctambules de Jean-Michel Othoniel

    Farhad Moshiri: Silly you, silly me, préciosité et ironie




      
    Catherine-Alice Palagret
    Texte et photos



    1- Dossier de presse:
        Après avoir exploré les possibilités de transformation du soufre, Jean-Michel Othoniel découvre l’art ancestral du verre et ses métamorphoses à Murano en 1993. Dès lors, il met en scène un monde féerique et baroque aux couleurs et aux matières chatoyantes où colliers, couronnes, mandorles, baldaquins surdimensionnés … signifient, à l’image des vanités, ou des parures de sépultures antiques, une présence/absence des êtres.

        Mais au-delà de ses qualités formelles et séduisantes, son art révèle une beauté fragile aux blessures tangibles (le Collier Cicatrice en 1997 - collection du FNAC, en 2003 des colliers suspendus aux arbres témoignent des pendaisons des noirs pendant la ségrégation : L’Arbre aux Colliers au New Orleans Museum of Modern Art, Le Bateau de Larmes surmonté d’une couronne rend hommage aux réfugiés cubains à Bâle en 2005).

        L’ambigüité des oeuvres de l’artiste réside aussi dans le caractère équivoque du verre, sacré, réfractant une lumière divine tel les vitraux d’une Eglise ou profane, symbolisant la transparence du désir (sentiment culminant dans les installations Crystal Palace à la Fondation Cartier, au MOCA de Miami en 2003-04 ou L’herbier merveilleux à la Chapelle du Méjean en 2008).

        Jean-Michel Othoniel cherche désormais à échapper à l’aspect hiératique de ses oeuvres et à figurer ou figer le mouvement tout en approchant d’une certaine abstraction. Il développe « la question du corps absent. Il s’agit de créer des volumes d’absences, des constructions à dimensions variables où des corps pourraient se lover ».
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire

  •    Etes-vous aveugle à ce point? ne voyez vous pas la tristesse? le désespoir? Le graffeur dépressif (ou lucide) nous interpelle, nous houspille. Nous passants indifférents à sa douleur, nous devons ouvrir les yeux et non seulement lire son message désespéré mais aussi comprendre la réalité du monde désenchanté qui nous cerne, selon lui.


    graffiti blind despair Butte au cailles Bièvresare you that blind?
    don't you see the sadness? the despair?
    graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris


       La protestation est écrite en minuscules avec un marker sur le ciment encore propre d'un immeuble. L'encre s'épuise sur le mot sadness, tristesse. Le point d'interrogation expire. En bas du mur, il y a déjà des taches d'humidité.


    Butte-au-cailles-graffiti-blind-despair-.jpgare you that blind?
    don't you see the sadness? the despair?
    graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles à Paris



          Petite phrase anonyme jetée, perdue dans les rues de la ville. Dans le quartier de la Butte aux Cailles, les murs sont bien bavards. Le photographe voit et enregistre ces sentences, exemples éphémères de la philosophie de la rue.

     



    Palagret
    archéologie du quotidien

     
    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires