•  

         Pendant qu'un Pitr accuse un autre Pitr de lui avoir volé son nom d'artiste  de rue, voici quelques nouvelles pitreries récoltées dans les rues de Paris: en gris et noir, un visage d'homme avec des lunettes signé Pitr. Sur le front de l'homme on lit, écrit au stylo Bic, "on supporte pas". Un commentaire sur le street-art qui envahit les murs ou un commentaire sur la vie? Tout autour, des tags et à gauche du visage, un masque rouge style maori de Gregos.



    Pitr masque street-artMichel Foucault de Pitr, tags et masque de Gregos, street-art

     

    --------------

    Un lecteur me signale que l'homme aux lunettes est Michel Foucault, le philosophe. 

    -----------------

     

        Place des Abbesses, on trouve le même visage d'homme mais en bleu.  Le pochoir est signé Pitr avec un rond noir à la place du point du i. Au-dessus un visage multicolore d'un autre auteur et toujours un masque de Gregos.



    Pitr masque street-art visage couleur

    Michel Foucault en bleu par Pitr, visage multicolore, masque de Gregos, street-art

    Place des Abbesses, Paris

     

       Dans le même quartier, Passage des Abbesses, sous un panneau "Défense de déposer des ordures" plusieurs exemples de street-art: Mimi le Clown, un poisson, un masque jaune de Gregos et Kafka, un autre pochoir de Pitr. 

     

    Pitr Kafka clown masque street-art

    Street-art: Kafka par Pitr, Mimi le Clown, poisson de Némi (?) et masque jaune de Gregos



    Pitr Kafka street-art

    Street-art: Kafka de Pitr

     

        Un peu plus loin, un visage de femme en noir et blanc surmontée d'un pochoir de pieuvre et toujours un masque de Gregos, cette fois aux couleurs d'Arlequin.

     

    Pitr masque pieuvre street-artStreet-art: Anna Politkovskaia par Pitr, pieuvre et masque Arlequin de Gregos

     

     

    -----------------

    YOUGUIE me signale qu'il s'agit du portrait d'Anna Politkovskaia. Cette journaliste russe opposée à la guerre de Tchéchénie et à Vladimir Poutine fut assassinée le 7 octobre 2006.

    ---------------

     

     

    Liens sur ce blog:

    Gregos et l'Inspecteur Harry: make my day! street-art

    Street-art: c'est mon mur! Pitr et pitreries

    Pitr, Pitr et pitreries

    Street-art: Gregos, haut les masques à Montmartre

     

    Street-art: quelques personnages célèbres, Franz Kafka, Mona Lisa, Edgar Poe, Rimbaud

    Street-art: Kafka, Rita Hayworth, Louise Brooks vus par Rue Meurt d'Art

    Street-art, quelques personnages célèbres par Pitr: Sartre, Godard, Marx, Sacher-Masoch

     



    Palagret

    mai 2010

    archéologie du quotidien

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

        Sur les murs décrépis, sur les palissades vertes et blanches, sur les trottoirs noirs d'asphalte fleurissent les "je t'aime". Les amoureux graffeurs proclament  fièrement leur amour à la face du monde. Parfois ils dévoilent le nom de l'élue, parfois ils signent mais est-ce bien nécessaire? L'être aimé saura que le message lui est destiné et si il ou elle ne le comprend pas, alors c'est sans espoir.

     

     

    je t'aime graffiti 1

    Je t'aime S.T. A.B.H, graffiti rouge sur un mur gris près de Beaubourg

     

     

        Le message très personnel s'étale aux yeux de tous, faisant ricanner les cyniques, soupirer les coeurs d'artichaut et enrager les nettoyeurs municipaux. Ce n'est pas vraiment du street-art, juste une phrase tracée en cursives ou majuscules. Des mots romantiques bien qu'éculés, bientôt effacés.

     

     

    je t'aime graffiti 6

    Je t'aime, graffiti rose sur un trottoir noir

     

     

       Comme les coeurs gravés dans l'écorce des arbres, écrire "je t'aime" est u n geste simple, traditionnel, plus spontané que les nouveaux cadenas d'amour accrochés aux parapets des ponts.

     

     

    je t'aime graffiti 2

    Je t'aime , graffiti rouge sur un mur gris

     

    je t'aime graffiti palissade

    Je t'aime, graffiti noir sur une palissade de travaux

    face à l'Hôtel de Ville

     

     

    je t'aime graffiti 0Manon je t'aime, banderolle sur un pont de la Petite Ceinture

     

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    Annabelle je t'aime: street-marketing ou délire amoureux pour la Saint-Valentin?

     

    Le mur des "Je t'aime", calligraphie et graffiti place des Abbesses

     

    Saint-Valentin: cadenas d'amour, coeurs enchaînés du Pont des Arts

     

    Catherine-Alice Palagret
    archéologie du quotidien

    cc.gif

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

        Voici un pochoir collecté dans les rues de Paris. Un bon sujet pour l'épreuve de philosophie du baccalauréat qui approche. A la craie, à la bombe aérosol ou au pochoir, les philosophes et les poètes de la rue sèment des messages sur les murs de la ville. Ironiques, drôles, obscures ou pessimistes, ces phrases  anonymes veulent interpeller les passants, les faire réfléchir. Mais pressés ou perdus dans leurs rêves, combien remarquent ces graffiti discrets?

     

     

    savoir-ou-avoir-pochoir-4.jpg

    (S)avoir, pochoir parisien sur un compteur

     

     

    savoir-ou-avoir-pochoir-2.jpg

    (S)avoir, pochoir parisien sur un beau crépi tout neuf

     

     

     

    Liens sur ce blog, street-art et philosophie de la rue:
     
     
     

     

    Les murs nous parlent: don't you see the sadness? the despair? graffiti sur un mur de la Butte-aux Cailles

     


     

     

    Mots clés: pochoir, street-art, message, philosophie

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       La station de métro Saint-Michel est tapissée d'affiches annonçant la sortie de l'iPad, l'ardoise magique d'Apple. Il est de plus en plus courant de voir des quais de métro monopolisé par une seule marque. L'effet est un peu oppressant.

     

    iPad-metro-affiche-2.jpg

    Affiches publicitaires d'Apple pour la sortie de l'iPad

     

     

        Heureusement les réclames pour l'iPad ne débordent pas du cadre d'affichage comme dans les campagnes publicitaire Nike, Hugo Boss ou Nissan pour la nouvelle Qashqai.

     

     

    iPad-metro-affiche-1.jpg

    D'un seul doigt. Affiche publicitaire d'Apple pour la sortie de l'iPad

     

     

    iPad-metro-affiche-startrek.jpg

    Spock de la planète Vulcain, héros de Star Trek

    Affiches publicitaires d'Apple pour la sortie de l'iPad

     

     

       Apple a déjà vendu plus d'un million d'iPads aux Etats-Unis depuis le 3 avril. Devant le succès, le groupe a dû repousser la sortie mondiale d'un mois pour pouvoir livrer les américains.

     

       La tablette d'Apple arrive aujourd'hui en France. Les aficionados ont fait la queue la nuit de jeudi à Vendredi devant les Apple store qui vendaient la précieuse ardoise numérique. Ce vendredi 28 mai, l'iPad arrive aussi au Japon, en Grande-Bretagne, au Canada, en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Espagne.

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    IPad, affiches publicitaires annonçant la sortie le 28 mai 2010 de la tablette électronique d'Apple

     
     
    Affiches iPad et France-Soir: l'imprimé et le numérique

     

     

     

     


     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

       En-dessous d'une cible noire disant "vous êtes ici" est collé un petit personnage. Ce Bonhomme de Maïs n'a pas l'air de faire partie du pochoir, c'est un ajout mais, indiscutablement, il est bien ICI. Mesurant moins de dix centimètres, le jouet squatte la cible absurde pour se rendre visible; il serait perdu sur ce grand mur.

      

    "Vous êtes ici"
    pochoir noir et Bonhomme de maïs aux bras et jambes bleus
     


         Qui l'a mis là? La maitresse d'une école maternelle où les petits jouent avec les flocons de maïs aux colorants alimentaires et fabriquent des personnages et des animaux approximatifs? Un doux rêveur?

     

     

    Bonhomme-Mais-canal-Saint-Martin.jpgBonhomme de maïs au Canal Saint-Martin

     

         Le petit Bonhomme de Maïs de la cible n'est pas seul. Différents de forme et de couleurs mais proches comme les membres d'une même fratrie, d'autres spécimens sont apparus près du canal Saint-Martin, non loin du Point Ephémère, près de Beaubourg, dans le vingtième, à la Butte aux Cailles, aux Tuileries. Cette nouvelle espèce urbaine s'accroche aux rambardes, se cache dans les interstices des mur, près des tuyaux, maintenue par un simple scotch.

     

    Bonhomme-Mais-au-plastique.jpg

    Bonhomme de maïs à demi-caché par une bâche plastique

     

     

        Quelques jours après la première apparition repérée de ce drôle d'individu, un petit bonhomme aux pieds verts gît sur le béton d'un square de la rue des Archives. Cette fois-ci, le personnage a perdu un bras. Sur son dos est scotché un texte "Trouvé? Où?" et une adresse internet "bonhommemaiz@yahoo.fr".



    Bonhomme-ma-s-bras.jpgBonhomme de maïs blessé au bras avec adresse collée dans le dos
    "Trouvé? Où? bonhommemaiz@yahoo.fr"



        De quoi s'agit-il? D'un teasing publicitaire pour un album de BD, un cd de musique alternative, un abonnement internet ou un nouveau magazine de mode? Non, trop bricolo, pas assez professionnel!

        C'est peut-être une expérience sur la propagation du Bonhomme de Maïs dans le territoire urbain. Si quelqu'un trouve le Bonhomme, il envoie un mail et l'organisateur de l'invasion reporte sur un plan la progression de ses éclaireurs. Les Bonshommes de Maïs sont entrés dans Paris.


    Bonhomme-Mais-Tuileries-Rondinone.jpgBonhomme de maïs coincé dans une sculpture de Rondinone aux Tuileries 


        C'est peut-être simplement du street-art doux comme les tags de laine qui entourent les poteaux, les collages magnétiques sur les surfaces métalliques ou les tags de mousse?

       Léger, bio-dégradable, fait de flocons de maïs qui se collent simplement avec une éponge, le bonhomme multicolore est bien fragile; il ne résistera pas  à un coup de vent. Le naïf personnage pèse de peu de poids face aux tags à la bombe acrylique et aux grands papiers collés mais il ne donnera pas beaucoup de mal aux nettoyeurs municipaux. Un seul geste de la main et il tombe doucement en perdant un bras ou une jambe, si ce n'est la tête.
     
     
                  à suivre ...
     
     
    Liens sur ce blog:
     
     
     
     
    Palagret
    archéologie du quotidien
    septembre 2009
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

         A la sortie de la station de métro "Palais-Royal" d'insolites guirlandes de boules multicolores attirent le regard. Le Kiosque des Noctambules, clinquant comme un manège forain immobile, est une oeuvre de Jean Michel Othoniel. Autour, le café restaurant le Nemours, l'Hôtel du Louvre et le théâtre de la Comédie Française borde la place Colette aujourd'hui piétonne.

     

     

    Le kiosque des noctambules de Jean-Michel Othoniel
    bouche du métro Palais-Royal
     

     

       Tous les ans en janvier, pour quelques jours, le Théâtre Français expose sur la place le fauteuil de Molière. Le reste du temps, le fauteuil est dans le foyer du théâtre auquel on accède librement.

     

     

    Comédie française fauteuil Molière 2Le fauteuil de Molière exposé place Colette

    16 janvier 2010

     

        De la place Colette, en passant sous les arcades, on accède aux cours du Palais Royal. Là se trouvent le sévère quadrillage des colonnes de Daniel Buren  qui semble vouloir contrôler l'espace. Les colonnes de Buren, dites "les deux plateaux", ont été rénovées et l'eau coule de nouveau sous les grilles.

     

     

    Buren colonnes rénovées nuit Palais Royal 4Les deux plateaux de Daniel Buren, oeuvre in situ rénovée, Palais Royal, Paris

     

     

       Un peu plus loin, Sphérade, les deux fontaines de Pol Bury reflètent l'architecture sévère des bâtiments. En 2010, les colonnades de Victor Louis qui étaient consolidées par des étais sont enfin en réfection. Elles sont recouvertes de bâche de travaux blanches.

     

    La fontaine-sculpture de Pol Bury
    dans la cour du Palais-Royal à Paris.

     

     

         Avant d'être piétonne, la place Colette abritait la statue d'Alfred de Musset, juste devant le théâtre de la Comédie Française. Gênant le passage, elle a été déplacée au parc Monceau. Réclamons le retour de “La muse et le poète“ sculptée par Antonin Mercié en 1906. Quoi de mieux que de contempler la démonstrative souffrance du poète, en proie aux affres de la création, pour nous aider à apprécier les oeuvres des plasticiens contemporains!


       La place Colette s'ouvre sur l'avenue de l'Opéra. De là on gagne les guichets du Louvre puis la pyramide de Pei qui donne accès au Musée du Louvre. De l'autre côté de la place on débouche sur la place du Palais Royal bordée par le Conseil d'Etat, le Musée et le Louvre des Antiquaires.

        Un peu plus loin, le ministère de la Culture est enveloppé d'une résille métallique dessinée par Francis Soler.



    Othoniel: lasso de perles, baroque et minimal à la fois, à la galerie Perrotin
    Cercle de silence au Palais Royal, des manifestants immobiles et muets

     
    Catherine-Alice Palagret
    Texte et photos
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

        "On devrait construire les villes à la campagne, l'air y est plus pur" disait Alphonse Allais1. Voici son souhait réalisé avec les Champs-Elysées transformés en jardin potager et champ de céréales. Plus de voiture, plus de bruits de moteur. Un calme bucolique, des odeurs champêtres, le doux vrombissement des insectes, une rencontre avec la nature? Pas vraiment. 

     

    Nature Capitale Champs Elysées vigne

    Nature Capitale, vigne et blé sur les Champs-Elysées

     

       Avec le beau temps, Nature Capitale est un succès. Les parisiens sont venus en foule. Ils piétinent le pavé adouci par des granulats de bois. S'il y a des chants d'oiseaux, ils sont couverts par les conversations et les exclamations des citadins qui se désignent mutuellement les plantes. Heureusement des panneaux explicatifs rectifient les identifications approximatives. Des agriculteurs sont là aussi pour donner des informations et expliquer les difficultés de leur métier.

     

    Nature Capitale Champs Elysées jeune agriculteurs

    Nature Capitale et  Jeune Agriculteur sur les Champs-Elysées

     

        Comme le champ de blé, la Grande Moisson de 1990, l'installation de  Gad Weil, metteur en scène d'art de la rue, et de Laurence Medioni, plasticienne et paysagiste, se veut poétique. Elle doit l'être, émouvante même, la nuit ou à l'aube quand il n'y a presque personne. Avec une foule dense, c'est juste une attraction parisienne, une kermesse. Autant aller voir la vraie campagne, à quelques kilomètres de la Capitale. 

     

    Nature Capitale Champs Elysées cucurbitacéesNature Capitale, cucurbitacée sur les Champs-Elysées

     

        Au soir du 22 mai, Journée Mondiale de la Biodiversitée, de l'Arc de Triomphe au Rond-Point, les Jeunes agriculteurs ont installé trois hectares de nature sur un kilomètre. 8000 parcelles végétales de colza, moutarde, betterave, salade, chou, haricots verts, vigne, lin, lavande, luzerne,  ananas etc ... ainsi que de nombreux arbres et parcelles de céréales (orge, maïs, blé, avoine, tournesol). Des espèces représentatives de toutes les provinces françaises et de l'outre-mer.

      

    Nature Capitale Champs Elysées colza 2Nature Capitale, colza sur les Champs-Elysées


     

       Les carrés de verdure sont clôturés d'un habillage plastique du plus bel effet. Pourquoi pas de la paille ou du bois tressé? Fort peu écologique, la bâche sera recyclée par Reversible pour en faire des sacs, des poufs ou des pots de fleurs.

     

    Nature Capitale Champs Elysées 1Nature Capitale sur les Champs-Elysées

     

       On peut aussi admirer quelques vaches, moutons, chèvres et une énorme truie avec une ribambelle de cochonnets.

     

     

     

     

    Nature Capitale, installation éphémère de

    Gad Weil et Laurence Medioni

    Champs-Elysées, Paris

    Dimanche 23 mai et lundi 24 mai 2010

     

    Liens sur ce blog:

    Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais, le vide, la mousse et les vigiles

     

     

     

    1- attribution discutée

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

         Le sol de l'immense nef du Grand Palais est jonché d'une dentelle végétale. La mousse forme un motif peu à peu défait par les passants. Pour Gad Weil et Laurence Médioni, « la Nef du Grand Palais est comme une rue intérieure. On s'y sent comme dans la rue puisqu'on voit le ciel à travers le plafond en verre".1

     

     

    Nature-Capitale-Grand-Palais-5269-copie-1.jpg

    Installation de mousse de Gad Weil et Laurence Médioni

    Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

     

     

         "Le théorème du libre arbitre", titre de cette installation a deux sens. « En créant les hommes, Dieu leur a fait un cadeau empoisonné: celui du libre arbitre. Chacun est donc responsable de ses choix, du chemin vers lequel il dirige ses pas. C'est aussi un théorème scientifique selon lequel deux chercheurs faisant la même recherche dans des environnements différents n'aboutiront pas forcément au même résultat. Le résultat dépendra fortement des variations psychologiques, physiques etc. Ces variations infiniment humaines détermineront le choix final et non l'histoire passée. »1

     

     

    Nature-Capitale-Grand-Palais-5265.jpg

    Installation de mousse

    Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

     

     

     

        Les 1000 m2 de mousse font bien pauvre au milieu de la nef vide. L'ombre de la verrière quadrille le sol en béton et on ne voit pas grand chose de ce cheminement métaphorique. Il faudrait monter les escaliers pour avoir une vue plongeante mais l'espace est réservé au VIP.

     

     

    Nature-Capitale-Grand-Palais-5268.jpg

    Installation de mousse

    Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

     

     

        Attention, on entre du côté de l'avenue Winston Churchill et il faut ressortir Cours la Reine, du côté de la Seine. Deux vigiles veillent et obligent les visiteurs à rebrousser chemin. Comme ce n'est pas indiqué à l'entrée, il y a pas mal de protestations. Pas sûr que quelques tas de mousse éparpillés vaillent la peine de faire un grand détour autour du Grand Palais pour rejoindre les Champs-Elysées et les stands des Jeunes Agriculteurs tout proches. A chacun son libre arbitre.

     

       Un peu plus loin, du rond-point à l'Arc de Triomphe, s'étalent des carrés d'herbes et de légumes. Plus de voiture mais une foule dense.

     

     

    Nature-Capitale-Grand-Palais-5270.jpg

    Installation de mousse

    Nature Capitale, "Le théorème du libre arbitre" au Grand Palais

     

     

     

    Le théorème du libre arbitre

    Installation éphémère de Gad Weil et Laurence Médioni

    Nef du Grand Palais, Paris

     

    Dimanche 23 mai 2010
    De 9h30 à 23h30
    Représentations de musiciens et "danseurs-arroseurs à 11h, 15h, 19h et 21h30

     

    Lundi 24 mai 2010
    De 9h30 à 18h00
    Représentations de musiciens et "danseurs-arroseurs à 11h, 14h, 16h

     

     

     

    Lien sur ce blog:

    Nature Capitale, une ville à la campagne sur les Champs-Elysées

     

     

    Palagret

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

         Voici les premières affiches d'Apple annonçant la sortie de l'iPad, l'ardoise magique, pour le 28 mai.

     

     

    affiche-IPad-28-mai-2010-metro.jpgAffiche publicitaire pour la tablette iPad, dans le métro

     

     

       On y voit l'ipad au centre, tenu horizontalement pour écrire et  verticalement  pour accéder à toutes les applications ou lire Le Monde. Des utilisateurs, on ne voit que les doigts sur le clavier et les pieds en arrière plan, légèrement flous. L'homme et la femme sont confortablement installés, vautrés, les pieds sur un pouf. Confort et facilité d'usage, c'est cool nous dit l'affiche. Une pression du doigt et vous êtes relié au monde, sans bouger de votre canapé.

     

     affiche-IPad-28-mai-2010-.jpg

    Affiche publicitaire pour la tablette iPad, sur un kiosque à journaux

     

     

      De futures affiches montreront probablement un iPad voyageur, un iPad nomade comme dans la publicité télévisée américaine ci-dessous.

     

     

    affiche-IPad-28-mai-2010-kiosque.jpgAffiche publicitaire pour la tablette iPad, sur un kiosque à journaux

    Place Colette à Paris

     

     

     
     
     
     
     
     
    Liens sur ce blog:
    iPad 2, compte à rebours et applaudissements le 25 mars 2011 à 17h
    Affiches Apple dans le métro pour l'arrivée de l'iPad
    Affiches iPad et France-Soir: l'imprimé et le numérique Un iMac sur le trottoir au milieu des détritus

     
     
    Palagret
    mai 2010
    archéologie du quotidien
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Les démolisseurs rasent les immeubles vétustes, les gravats sont emportés vers de lointaines décharges. De grandes bâches plastiques maintenues par des planches recouvrent les murs mis à nus qui gardent la trace des anciens occupants. Palimpsestes éphémères. Une palissade entoure le terrain aplani où l'herbe pousse. Les tagueurs s'introduisent dans le périmètre interdit pour taguer et peindre les nouvelles surfaces mises à nu. Profitant de ces grands espaces vierges, bien visibles du boulevard et du métro aérien, entre la station Colonel Fabien et La Chapelle, Zoo Project a peint plusieurs œuvres aujourd'hui disparues.

     

     

    Zoo Project singe street-art démolition recroquev-copie-1

    L'homme-bélier sur un mur du boulevard de La Chapelle, street-art de Zoo Project

     

     

       Reconnaissables à leur corps lourds mi-homme mi-bêtes, formes blanches cernées de noir, les personnages de Zoo Project se repèrent de loin. Boulevard de la Chapelle, un bélier au corps d'homme se recroqueville sur le mur dégagé par la démolition. S'agit-il d'un satyre échappé des bois, transis de froid, effrayé par la jungle urbaine? Son bras droit a disparu, il ne reste que l'extrémité de l'os. Sévices ou auto-mutilation? Cette pauvre chimère fait pitié.

     

     

    Zoo-Project-singe-street-art-demolition-3.jpgImmeubles démolis et murs aveugles boulevard La Chapelle à Paris

    Street-art, tags et peinture de Zoo Project

     

     

       Un peu plus loin, un singe déguisé en policier new-yorkais nous observe. Cette fois-ci, le dessin est en noir. Derrière le singe on distingue de nombreux tags recouverts de plastique transparent.

     

     

    Zoo-Project-singe-street-art-demolition-1.jpgSinge policier de Zoo Project

     

     

        Près de la voie ferrée, deux têtes d'homme se désencastrent l'une de l'autre, comme des légos. "Arrêtons de s'espionner" nous dit Zoo Project.

     

     

    Zoo Project espions street-art "Arrêtons de s'espionner", street-art, Zoo Project

     

     

       Au métro Jean Jaurès, la rotonde de Ledoux est en travaux, encore. Sur la palissade côté rue, assombrie par le viaduc, s'étale un corps (féminin?) tronçonné par les colonnes. Sous la tête, une injonction: "détache toi".

     

     

    Zoo Project détache toi street-art palissade 1"détache toi", Corps tronçonné, street-art de Zoo Project

    sur la rotonde de Ledoux à La Villette, sous le métro aérien

     

     

       Après ces appels à la liberté, une phrase plus prosaïque: "Passe moi le sel" dit un homme; "2 sec" répond un autre. Vus près du métro Colonel Fabien, au-dessus d'une enseigne cassée, les deux bustes d'hommes nus se font face.

     

     

    Zoo-Project-sel-street-art-mure-.jpgLes hommes et le sel, street-art de Zoo Project

     

     

        Comme les enchaînés du cinéma Louxor, les peintures de Zoo Project sont éphémères. Elles disparaîtront avec la démolition des immeubles aux fenêtres murées et la construction des nouveaux immeubles qui les masqueront.

     

        Dans des années, on parlera peut-être de ces peintures murales disparues comme on évoque aujourd'hui la bataille d'Anghiari, fresque perdue de Léonard de Vinci. Léonard de Vinci et les street-artists se valent-ils? Non bien sûr mais l'art de la rue n'est pas sans valeur.

     

     

    Zoo-Project-belier-street-art-demolition-.jpgL'homme-bélier, street-art de Zoo Project

     

     

        Quand ces nouveaux immeubles seront rasés à leur tour ou s'effondreront de lassitude, les archéologues du futur découvriront peut-être des fresques cachées et ils y verront un témoignage précieux sur notre civilisation urbaine. Concluront-ils à l'existence d'un culte à des hommes-béliers, à des hommes-taureaux ou à des hommes cochons, comme dans la civilisation égyptienne?

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    * Zoo Project, le street-artist parisien est mort assassiné à Detroit

    * Street-art: les esclaves de Zoo Project au cinéma Louxor

    * Street-art: Zoo Project et le Minotaure

    Zoo Project, l'homme réparé, l'homme désactivé, street-art

    Zoo Project, l'exploitation de l'homme par l'homme, street-art

     

     

    Palagret

    Mai 2010

     

     
    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires