•  

       Kaï Aspire, le street-artist de Los Angeles intervient à Paris. Du côté de Montmartre, il a collé de petits cadres qui détournent les logos des grandes marques en y substituant un slogan corrosif.

     

     

     

    Kaï Aspire Camel Coca-cola street-artLes cigarettes Camel (cancer) et Coca-Cola (corrosive) encadrées par Kaï Aspire

     

     

     

     

        Inquiet de voir son père fumer trop, Kaï Aspire a commencé avec de grandes affiches détournant les cigarettes Marlboro. Copiant le lettrage et les couleurs de la marque tabagique, il remplace "filter cigarette" par "foolish choice" Marleboro par "morons" (crétins) et 20 class A cigarettes par "committing suicide". Une prise de position sans équivoque contre les crimes des cigarettiers.

     

     

     

     

    Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadres 2Marleboro, Vuitton, coeur et Camel encadrés par Kaï Aspire

     

     

     

     

       Le chameau des cigarettes Camel devient un squelette surmonté du mot Killer (meurtrier) et cancer. En bas est écrit "Be smart, don't chase death" (soyez malin, ne poursuivez pas la mort).

     

     

     

     

    Kaï Aspire Marlboro Vuitton street-artMarleboro (morons) et Vuitton (lost values) encadrés par Kaï Aspire

     

     

     

       "Mes oeuvres préférées ont toujours un message important. Je parle fort parce que la société ne comprend pas encore que le tabac est nocif et tue environ un demi-million de personnes par an. Je veux que chacun y réfléchisse. Si je peux faire qu'une seule personne réalise qu'elle fait du mal à son corps en fumant, ça a beaucoup d'importance pour moi. J'essaie juste que le monde devienne meilleur." 1- 

     

     

     

    Kaï Aspire coeur Camel street-artCoeur sanglant et Camel (cancer) encadrés par Kaï Aspire

     

     

     

     

       Kaï Aspire croit en un street-art militant. En guerre contre l'invasion publicitaire des multinationales du tabac, des sodas ou du luxe, il s'attaque aux cartes de crédit en remplaçant "nom du titulaire" par "victim name", aux téléphones portables, à Chanel qui devient "classic con". Le enjoy de Coca-Cola devient corrosive, une référence au pouvoir décapant du soda, décapant pour les pièces de monnaie mais aussi pour notre estomac.

     

     

     

    Kaï Aspire Camel Coca-cola street-art cadresCigarette Camel (cancer, Coca-Cola (corrosive), Absolute (abysmal) et coeur sanglant encadrés par Kaï Aspire

     

     

     

     

      Sur le logo de Vuitton il écrit "lost values", valeurs perdues". La vodka Absolute devient "Abysmal drink of remorse, toxic" suivi d'un texte moralisateur: Cette mystérieuse potion est connue pour procurer l'impression de vivre pleinement sa vie. Elle a le pouvoir de créer une manière différente de voir les choses en se sentant libre et puissant. On utilise souvent cette potion pour supprimer l'angoisse. Cependant la solitude et le déni sont les effets les plus communs d'une consommation régulière. Enjoy (Appréciez)."

     

     

       Un coeur rouge sur fond blanc semble ne pas se référer à une marque. Il est taché de sang. Comme sur un paquet fragile, le texte dit: Fragile, Please do not drop, crush, break or shake, Handle with care. Ne laissez pas tomber, n'écrasez pas, cassez ou secouez. manié avec précaution.

     

     

     

    Kai--Aspire-stop-worrying.jpg"stop worrying". Panneau de signalisation détournée à Los Angeles par Kaï Aspire

     

     

     

     

       A Los Angeles, Kaï Aspire détourne aussi des panneaux de signalisation en complétant le mot stop par worrying (vous en faire), stop hating (arrêtez de haïr), stop trippin (d'osciller) ou don't stop dreaming (n'arrêtez pas de rêver).

     

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    Mobstr, critique et détournement de panneaux publicitaires, un street-art contestataire

    Brandalism: vandalisme contre la publicité, des affiches détournées

    Zevs, le meurtre de Mickey au Musée en herbe, un logo détourné

     

     

     

     

    Palagret

    street-art contestataire, détournement

    juin 2013

     

     

     

    Sources:

    1- in argot 

    site de Kaï

     

     

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

       Pour sa dernière photo-performance Liu Bolin se fond au milieu des armes de poing. Comme dans le jeu "où est Charlie", on a déjà cherché le plasticien chinois caché au milieu de magazines, de boîtes de conserves, de légumes, de jouets en peluche et même de marinières Jean-Paul Gaultier.

     

     

    Liu Bolin gun rack 4Gun rack, performance de Liu Bolin à New-York

     

     

       Cette fois-ci à la galerie new-yorkaise Eli Klein, le 2 juin, Liu Bolin s'est placé devant un râtelier d'armes. Immobile pendant plusieurs heures, il s'est fait minutieusement peindre par quatre assistants. Au final, il est presque invisible au milieu des AK-47 et autres fusils d'assaut utilisés par l'armée américaine. Liu Bolin dit s'être inspiré d'une loi chinoise qui exige une pièce d'identité de tout acheteur d'un couteau de plus de 15 cm. 

     

     

     

     

     

        Dans ses autres performances de body art Liu Bolin parlait à travers ses

    effacements de la place de l'individu dans la société et du consumérisme.

    Ici il s'attaque à un problème plus dramatique: le contrôle des armes,

    un sujet d'actualité controversé aux  Etats-Unis et dans le monde. 

     Sa prochaine "disparition" trompe-l'oeil se fera devant des couteaux.

     

     

     

     

    Liu Bolin gun rackGun rack, performance de Liu Bolin à New-York

     

     

     

     

       Les armes exposées à la galerie Eli Klein sont vraies; elles ont seulement été

    modifiées pour tirer à blanc et deux gardes les surveillent jour et nuit.

    La performance lance l'exposition new-yorkaise. Ensuite gun rack, la photo de

    Liu Bolin est vendue en édition limitée et en différentes tailles.

     

     

     

     

    Liu Bolin green foodGreen food ,Hiding in the city 2012, Liu Bolin

     

     

     

       "Prochainement je voudrais disparaître dans des lieux culturels

    symboliques comme la Cité interdite, le Louvre ou des endroits qui posent

    problème comme les usines chinoises de nourriture ou de lait."

     

     

     

     

     

    Liu Bolin ROUGELiu Bolin le caméléon

     

     

     

       Au contraire d'Ai Weiwei qui été emprisonné pour des oeuvres jugées subversives par les autorités chinoises, Liu Bolin n'est pas inquiété dans son pays. Sa critique de la société est plus feutrée et mieux tolérée. 

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    * Liu Bolin chez le parfumeur Guerlain

    Liu Bolin, performance caméléon à ArtParis, video

    Liu Bolin, trompe-l'oeil vivant à ArtParis 11

    Li Wei en apesanteur à La Villette, une illusoire réalité

     

     

    Photos de la performance de Liu Bolin le 2 juin à New-York 

    Le making-of de la photo Société Générale

    Oeuvres de Liu Bolin

     

     


    Palagret

    art contemporain et performance

    juin 2013

     

     

     

     

     


    Sources:

    designboom

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

          Sacrilege, le Stonehenge gonflable de Jeremy Deller est autant une sculpture qu'une attraction foraine.

     

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 40999Sacrilège, Stonehenge en baudruche de Jeremy Deller

     

     

     

     

    Le making off de Sacrilège de Jeremy Deller:

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sacrilege de Jeremy Deller à Glasgow:

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voir article sur Sacrilege de Jeremy Deller sur l'esplanade des invalides à Paris    

     

     

     

    Palagret

    sculpture gonflable monumentale

    juin 2013

     

     

     

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Un Stonehenge de baudruche sur lequel les enfants sautillent et rebondissent comme dans un château gonflable. Pleine d'humour et d'irrévérence, telle est Sacrilège, la sculpture pop gonflable de Jeremy Deller, une attraction foraine-oeuvre d'art qui rend dérisoire le célèbre monument néolithique.

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 50042Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

       Les fausses pierres peintes se détachent comiquement sur le dôme des Invalides d'un côté, sur le pont Alexandre III de l'autre. A la lourdeur des vraies pierres dressées s'opposent la légèreté et la plasticité de la baudruche.


    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 50060Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

    esplanade des Invalides

     


         Le vrai Stonehenge, le cercle de pierres dressées dans la plaine de Salisbury en Angleterre, suscite l'étonnement et l'admiration depuis des siècles. Les peintres et les poètes (Constable ou William Blake) de l'âge romantique ont chanté ce site remarquable plein de mystère. Aujourd'hui les mégalithes concentriques de Stonehenge sont complètement désacralisés par le plasticien anglais. 


     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 50045Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

       Jeremy Deller décrit son oeuvre comme "un moyen de se refamiliariser avec l'ancienne angleterre ... sans chaussures" et le Maire de Londres Boris Johnson ajoutait:  “'Vous n'avez pas besoin d'être un spécialiste de l'histoire ancienne ou un adorateur du solstice pour comprendre la fascination que suscite Stonehenge. Le Sacrilège de Jeremy Deller est plein d'esprit et d'irrévérence, marque de notre humour anglais." 1 

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 50048Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

             En ce jour de pluie intermittente les enfants parisiens pataugeaient dans l'eau retenue entre les boudins gonflables et après moulte pirouettes et glissades ressortaient trempés et ravis du faux monument de baudruche. Pendant la FIAC 2012, Sacrilège était plus présentée comme une oeuvre d'art que comme une attraction. En Angleterre au contraire, les enfants étaient encouragés à venir déguisés en druide et à publier leurs photos sur flick'r. Une nouvelle manière de considérer l'art public contemporain, entre installation et fête foraine. Le Stonehenge gonflé interactif a circulé dans 25 villes anglaises.

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 40988Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

       Après Glasgow, Londres et Belfast, Sacrilège, le stonehenge de baudruche continue sa tournée mondiale. Il est aujourd'hui à Hong-Kong dans l'exposition "Inflatable" (avril- 6 juin 2013) à côté d'un cochon rose (House of treasures) du chinois Cao Fei, d'un  étron (complex pile) de l'américain Paul McCarthy, d'une fleur noire (emptyness is form) du coréen Choi Jeong Hwa, d'un cafard la tête enfouie dans le sol et d'une paire de jambes qui en émerge (Falling into the mundane world) du coréen Tam Wai Pingon et d'autres monumentales sculptures gonflables. Non loin de là, le canard géant du danois Florentijin Hofman a sombré dans la baie comme il le fit tristement à Saint-Nazaire en 2007.

     

     


    Inflatable-Hong-Kong.jpgCafard et jambes de Tam Wai Pingon. Au fond Stonehenge de Jeremy Deller

     Exposition Inflatable, Hong-Kong

     

     

            EN 2010, l'artiste américain Jim Ricks a créé the Poulnabrone bouncy dolmen, une réplique gonflable deux fois plus grande qu'un vrai dolmen. 

     

         En 1977, le land artist Robert Morris créa "l'observatorium" directement inspiré de Stonehenge, une installation creusée dans la terre en fonction des solstices et des équinoxes comme le vrai monument préhistorique.

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 40999Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

     

    Dossier de presse Fiac 2012:

       Faire de Stonehenge une oeuvre gonflable où tous peuvent venir, pose la question de la sacralité et de l’intouchabilité des espaces et des emblèmes de pouvoir et à fortiori des pouvoirs politiques et religieux. Le jeu, l’accessibilité donnent naissance à un pouvoir créatif de masse et plutôt que de craindre ou de subir les divers pouvoirs, chacun participe en créant une confrontation directe entre histoire, culture et patrimoine. Sacrilege est une oeuvre à expérimenter par tous et pour tous, devenant oeuvre participative, elle devient aussi un monument vivant. Les oeuvres et le travail de Jeremy Deller sont déterminés par un intérêt pour le dialogue entre les cultures, les gens, le passé et le présent. Doté d'un esprit festif, joyeux mais aussi mélancolique, il s'agit surtout de l'affirmation de la libre expression.
     
     
     
    Deller-sacrilege-Stonehenge-FIAC.jpgSacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012
     
     
       Jeremy Deller, né en 1966, s’intéresse aux cultures populaires et aux souscultures, avec ses questions sociales, son histoire, mais aussi sa musique. Teinté d’un discours sociopolitique, son travail fait un lien entre la culture et le monde industriel. Il a reçu le prestigieux Turner Prize pour ‘Memory Bucket’, journal documentaire sur Weston, la ville natale de George W. Bush. Régulièrement exposé et engagé dans plusieurs institutions d’art contemporain, Jeremy Deller a récemment été nommé au conseil d’administration de la Tate Britain. Il représentera, d’autre part, le Royaume Uni dans le Pavillon anglais lors de la prochaine Biennale de Venise.
     

     

     

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 50057Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

     

     

    Jeremy Deller, Sacrilège, 2012 
    Stonehenge gonflable 
    Structure plastique, 12 ventilateurs, 1 générateur 
    Diamètre: 34 m,  Circonférence : 120 m,  Hauteur : 7 m
    FIAC 2012. Présentée par la galerie Art: Concept, Paris

    En collaboration avec la Ville de Paris.  Avec le soutien du British Council

     

     

     

    Fiac Invalides Deller sacrilege Stonehenge 40996Sacrilège, Stonehenge gonflable, de Jeremy Deller Fiac 2012

     

     

     

     

    Autres sculptures gonflables:

    Léviathan vu de l'extérieur, la sculpture gonflable-gonflée d'Anish Kapoor à Monumenta

    The bouncy dolmen de Jim Ricks

    Inflatable, Hong-Kong

    L'étron gonflable de Paul McCarthy à Berne

     

    Le canard géant de Hofman meurt à Taïwan et ressuscite à Los Angeles

    Estuaire 2007: grandeur et décadence du canard géant de Florentin Hofman

    Les sculptures gonflables de Max Streicher

    Le tank gonflable de Claude Lévêque

    Big air package de Christo à Oberhausen

    Les Nanas de Niki de Saint Phalle en sculptures gonflables

    Jeff Koons: Rabbit, le lapin géant en baudruche, flotte à Covent Garden

     

     

    Anne et Patrick Poirier à Chaumont sur Loire, "Capella dans la clairière", archéologie fictive

     

     

     

     

     

    Photos des participants jouant dans Sacrilege de Jeremy Deller 

     

     

       

     

    Palagret

    art gonflable

    juin 2013

     

     


    Source:

    1- The Telegraph

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Libre? s'interroge un tagueur sur une fenêtre murée. Un autre lui répond un peu plus loin: escape, échappe-toi, évade toi de la ville. Tantôt écrit escap, tantôt escape, le conseil se répète sur les murs de Paris.

     

     

     

    libre-street-art-Montmartre.jpgLibre?, interrogation taguée sur des parpaings

     

     

     

       Notons que le graffeur qui prône l'évasion s'est sacrifié en restant. Il doit exhorter à fuir les prisonniers de la vie quotidienne.

     

     

     

    escape street-art Montmartre message 6escape, conseil aux passants

     

     

     

    escape street-art Montmartre message Le ChevalierEscap! et papier collé de Fred Le Chevalier

     

     

     

    escape street-art Montmartre message pochoirEscap, tag au-dessus d'un pochoir représentant un couple

     

     

     

    escape street-art Montmartre message panneauEscape !!! tagué sur un panneau de stationnement interdit, stickers

     

     

     

     

    Palagret

    philosophie de la rue

    juin 2013

     

     

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Un papier collé représente un petit bonhomme portant un bandeau sur les yeux. Bras tendus, un pied en l'air, il avance vers une chute fatale. Le texte en-dessous dit ironiquement "Freedom is just a step away", la liberté est juste à quelques pas.

     

     

     

    Street-art Montmartre bonhomme message 60346Freedom is just a step away, street-art

     

     

     

     

       Le street-artist se moque des philosophies de développement personnel qui affirment que chacun peut réussir sa vie en le voulant. Ici le personnage aveuglé marche vers un abîme matérialisé par le relief du mur.

     

     

     

    street-art Montmartre message go home 8How do I go home now?, street-art

     

     

     

     

       Un autre dessin du même auteur représente un ange tenant son aile détachée dans sa main. Dans un phylactère, l'ange inquiet se demande comment il va rentrer chez lui maintenant qu'il ne peut plus voler.

     

     

     

     

    street-art Montmartre message go homeHow do I go home now?, street-art

     

     

     

       Deux petits dessins stylisés à l'humour dépressif sur un mur parisien.

     

     

     

     

    Palagret

    philosophie de la rue

    juin 2013

     

     
    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires