• Affiches Malibu à la manière d'Arcimboldo, cocktails dans un packaging renversant

     

     

       C'est l'été, il fait chaud (en théorie), c'est le moment de promouvoir de nouvelles boissons rafraîchissantes. Les Malibu cocktails, à base de rhum parfumé à la noix de coco, déclinent une campagne publicitaire avec des affiches toujours dans le style d'Arcimboldo, un style très simplifié. Les portraits sont composés de fruits, principalement du citron vert dont les rondelles forment les yeux.

     

     

    affiche Malibu Arcimboldo métroMalibu Fresh et Caribbean Cosmo, affiches Malibu à la manière d'Arcimboldo

     

     

       Sur fond bleu, le bleu de la glace, un portrait composé vante Malibu Fresh à la menthe. L'image est structurée autour de la bouteille blanche, comme les affiches de la campagne précédente. Les yeux écarquillés et le mouvement tournant des feuilles nous disent que le cocktail secoue, il est vraiment d'une fraîcheur extrême, ainsi le proclame le slogan.

     

     

    affiche Malibu fresh style ArcimboldoMalibu Fresh fraîcheur extrême, affiche Malibu à la manière d'Arcimboldo

     

     

     

        Une brillante nouveauté pour le packaging, les mix-bags, pochettes souples avec un robinet. Là les portraits composés sont peu convaincants. Les visages sont placides, déjà trop de Malibu? Le robinet marron forme la bouche, des agrumes et des cranberries forment la chevelure autour du paquet Caribbean Cosmo.

     

     

     

    affiche Malibu cosmo style ArcimboldoMix-bag Caribbean Cosmo, affiche Malibu cocktails à la manière d'Arcimboldo

     

     

     

     

        Pour Tropical Caipirinha (mangue, menthe, citron vert), des rondelles de citron vert et des feuilles de menthe forment la chevelure. Un mix-bag rouge sur fond rouge pour Caribbean Cosmo au regard féminin, jaune sur fond vert pour Tropical Caipirinha. Les fonds sont éclaboussés par la fraîcheur du mix-bag juste sorti du réfrigérateur.

     

     

     

    affiche Malibu tropical style ArcimboldoTropical Caipirinha, Push & serve

    affiches Malibu Cocktails à la manière d'Arcimboldo

     

     

     

        Vendre des cocktails alcoolisés prêt-à-servir dans une pochette souple d'un litre cinq ne semblent pas une très bonne idée; ça fait bas de gamme comme les cubi en plastique de vin bon marché. Pas très appétissant. 

     

       Push & serve dit l'affiche, en bon français. Appuyer sur un robinet sur une pochette souple probablement pas très stable ne doit pas être évident. Les vacanciers peuvent toujours la coincer dans le sable, à la plage, mais là il faut transporter la glacière. Si vous tenez mal le mix-bag, le liquide doit vous couler sur les doigts. Une idée de packaging renversante.

     

       De plus l'été est pourri, les plages sont délaissées, il pleut et il ne fait pas très chaud; un chocolat chaud serait plus adapté qu'un cocktail à servir frais mais bon, la campagne publicitaire a été préparée à l'avance, il faut bien s'en servir. De toutes façons, Malibu ne fait pas de chocolat. Et qui boit du chocolat chaud à l'apéritif? 

     

     

     

    Liens sur ce blog:

     

    Art et publicité: affiches Caribbean Création de Malibu et Arcimboldo, nouveaux visuels hivernaux

     

    Art et publicité: affiches Caribbean Création de Malibu à la manière d'Arcimboldo I

     

    Affiches Darty à la manière d'Arcimboldo, têtes composées

     

    Les quatre saisons d'Arcimboldo

     

     

     

     

     

     

     

    Palagret

    archéologie du quotidien

    août 2011

     

     

     

     

    "L'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération."

     

     

     

     
    « Robin Meier & Ali Momeni: ordre et chaos, The tragedy of the Commons, vidéoInvasion des inserts publicitaires sur les murs et détournement indigné »
    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :