• Antony Gormley: excentriques sculptures vivantes à Trafalgar square, Londres

     

                Ange, Père Noêl ou squelette, déguisés ou non, nus s'ils le veulent, bavards ou mutiques, dans la pluie et le vent, les acteurs éphémères occupent le quatième piédestal (fourth plinth) pendant une heure. Pour l'instant, il n'y a pas eu de nu bien qu'Antony Gormley, le créateur de la performance, ait déclaré:
     
    "La nudité est absolument essentielle,” . “La nudité est à l'art ce que le ballon est au football .” 
     
    En cent jours tout peut arriver!
     
     
     
    Le quatrième piédestal (fourth piedestal) à Trafalgar Square
    Performance conçue par Antony Gormley, Photo Bawdy Nan
     
     
     
       Les statues vivantes de Gormley sont filmés par plusieurs caméras et leurs interventions sont diffusées sur le net. Certains participants en profitent pour envoyer des messages personnels ou politiques. C'est une variante d'Hyde Park Corner où n'importe quel citoyen peut monter sur une caisse à savon et haranguer la foule à propos de la politique du gouvernement, de la perte des valeurs dans la socièté d'aujourd'hui ou de ses problèmes personnels. Ici la caisse à savon est plus haute mais le message  relayé par internet a-t-il plus d'écho?
     
        Depuis le 6 juillet, le quatrième piédestal de Trafalgar Square est devenu un théâtre. Pendant cent jours, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, les postulants vont défiler. Ils se sont inscrits sur le net et il y a plus de demande que de place. Les statues vivantes sont un reflet de l'excentricité britannique.
     
     
     
    Masque vénitien, quatrième piédestal à Trafalgar Square
    Performance conçue par Antony Gormley, Photo erase

     

       Cette nuit, vers une heure du matin, une jeune femme, Jill, se tenait sur le socle. Des ailes d'ange blanches ornaient son dos, elle portait un faux nez avec moustache. Debout ou assise, fouillant dans une valise pour en sortir un polaroïd et prendre des photos de ses pieds, Jill  a été applaudie par un public clairsemé. Une heure c'est long!
     
     
     
    Scared of Heights, un ange sujet au vertige, quatrième piédestal à Trafalgar Square
    Performance conçue par Antony Gormley
     
     
        Sur sa poitrine, une pancarte proclamait "Scared of height", peur des hauteurs, se moquant ainsi de sa position à huit mètres de hauteur. Par précaution le socle est entouré d'un filet de protection pour éviter les accidents ou les idées folles des participants.
     
     
     
    Le quatrième piédestal à Trafalgar Square
    Performance conçue par Antony Gormley
     
     
     
       Alors que l'orage éclatait sur Paris, il pleuvait légèrement sur Londres. A deux heures du matin, la grue s'est élevée jusqu'au socle. Jill a quitté la scène et Gina, une respectable vieille dame comme elle se décrit, coiffée d'un beau chapeau rouge, a pris sa place pour lire des livres d'enfants et des poèmes. Dans le lointain résonnaient les sirénes de police. A trois heures, un jeune homme barbu chargé de couvertures a pris son tour. Il s'est assis en tailleur et est resté là, immobile et silencieux.
     
     
     
    Le quatrième piédestal à Trafalgar Square, la relève
    Performance conçue par Antony Gormley
     
     
     
       Trafalgar square est le lieu de célébration des héros à travers leur statue, des hommes valeureux de l'empire britannique dont le plus bel exemple est l'Amiral Nelson en haut de sa colonne. Aujourd'hui, il n'y a plus d'empire et même les gens de peu ont droit à une heure de gloire, mieux que le quart d'heure de célébrité d'Andy Warhol.

         Antony Gormley déclare:
    “Il ne s'agit pas de privilège, ni de pouvoir, ni de guerre ni d'honorer les morts, il s'agit de célébrer la vie.” 1
     
     
     
    Le quatrième piédestal à Trafalgar Square, Gina
    Performance conçue par Antony Gormley


        Le quatrième piédestal de Trafalgar square est vide depuis 1841. En 1999, la Royal Society of Arts confie le piédestal à un artiste contemporain vivant en Grande-Bretagne, pour un an.  Le sculpteur Anthony Gormley avec One and Other propose la sculpture vivante, livrant au regard de la foule et des internautes des inconnus se donnant en spectacle. Une exhibition volontaire où chacun peut exprimer son excentricité, comme à la télé-réalité. De l'art-réalité?



    voir l'événement en direct

    Est-ce de l'art? Antony Gormley et le quatrième piédestal de Trafalgar square
    Le quatrième piédestal d'Antony Gormley, zoo humain à Trafalgar square


    One and Other
    Anthony Gormley
    Du 6 juillet au 14 octobre 2009
    Trafalgar Square, London, UK




    Palagret
    Performance
    juillet 2012
     
    1- in NYTimes
     
     
    « Machine à laver en panne? Désolé nous ne prenons pas l'électro-ménager hors garantie!One & Other d'Antony Gormley, zoo humain à Trafalgar square »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :