• Arman, trois sculptures dans la ville: bagages, horloges et Vénus des arts en morceaux

     

     

        Accumulations, répétitions, séries, collections, Arman, en digne héritier de Marcel Duchamp, se sert des objets du quotidien.  Les produits de la société de consommation sont empilés, écrasés, fracassés, coupés en rondelles, brûlés. Il les enserre dans du plexiglas ou du béton (Long term parking, Jouy en Josas) comme des artefacts archéologiques à peine dégagés de leur gangue, créant ainsi une archéologie du futur.

     

     

    Arman l'heure pour tous

    L'Heure de tous, Arman, 1985.

    Commande publique de la ville de Paris, cour du Havre de la gare Saint-Lazare

     

     

         En attendant l'exposition rétrospective à Beaubourg on peut voir en plein air, à Paris, au moins trois sculptures d'Arman. Deux se trouvent à la Gare Saint-Lazare. "L'heure de tous" est un empilement d'horloges dont les aiguilles arrêtées donnent toutes une heure différente. La sculpture d'Arman est un contre-point ironique à l'agitation des voyageurs qui vérifient anxieusement l'heure au fronton de la gare.

     

     

    Arman-horloge-.jpgL'Heure de tous, Arman, 1985, détail.

    Commande publique de la ville de Paris, cour du Havre de la gare Saint-Lazare, Paris

     

     

        "Consigne à Vie", 1985, est un empilement, presque une compression, de bagages, situé Cour de Rome. De banales valises posées sur un piédestal, sacralisées. En bronze, imputrescibles et non plus en toile ou en cuir, elles acquièrent un statut d'œuvre d'art.

     

     

     

    Arman valise sculpture 3Consigne à vie, sculpture d'Arman

    gare Saint-Lazare

     

     

    Arman valise sculpture GPConsigne à vie, sculpture d'Arman

    gare Saint-Lazare

     

     

    Arman valises Saint-Lazare sculpture PLConsigne à vie, sculpture d'Arman

    gare Saint-Lazare

     

     

        La troisième sculpture d'Arman est une Vénus des Arts située rue Jacques Callot. Une Vénus en morceaux.

     

     

     

    Arman Venus sculpture 8Vénus des Arts d'Arman


     

     

    Vénus des Arts d'Arman à voir ici: La Vénus des arts d'Arman, sculpture en tranches à Paris

     

     

        Armand Pierre Fernandez est né à Nice le 17 novembre 1928. Il meurt à New York le 22 octobre 2005. Arman est membre fondateur du Nouveau Réalisme, aux côtés notamment de Raymond Hains, Martial Raysse, Daniel Spoerri, Jean Tinguely, et Jacques Villéglé. Niki de Saint-Phalle, César, Mimmo Rotello, Christo, et Gérard Deschamps les rejoignent provisoirement plus tard. Le mouvement préconise de nouvelles «approches perceptives du réel».

     

     

     

     

     

    Liens sur ce blog:

     

    Arman, la Vie à pleine dents et le Massacre des Innocents à Beaubourg

     

    Arman, archéologie du futur à Beaubourg

     

    Jacques Villeglé, graffiti en alphabet socio-politique

     

    Les expansions rouillées de César: sensualité et brutalité

     

     

    Le site d'Arman

     

     

     

    Palagret

    la sculpture dans la ville

    septembre 2010

     

     

           

     
    « Street-art: bestiaire urbain intégré au murMurakami à l'étal des marchés, esthétique kawaï et superflat »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :