• Murakami à Versailles: rutilants bouddhas d'or et d'argent

     

       Une seule oeuvre de Takashi Murakami est exposée dans les jardins de Versailles: l'Oval Buddha recouvert d'or. La sculpture, haute de plus de cinq mètres, se dresse devant la façade du château, entre les deux bassins. Janus nippon, Bouddha au deux visages. Du côté du château, il montre des dents dignes d'un requin, face aux jardins, les yeux clos, il fait la moue. Le bouddha néo-pop porte une courte barbe pointue comme Murakami.

     

     

    Murakami Versailles Oval Bouddha Gold 7Oval Buddha Gold, Murakami, 2007 – 2010

     

     

       Tel Diogène, le bouddha semble sortir d'un tonneau. Ou bien il s'agit d'un piédestal. Entouré de fleurs, il repose sur un éléphant. Comme un Calimero nippon, il est coiffé d'un drôle de chapeau dentelé. Sa tête énorme repose sur un corps malingre. Primauté de l'esprit sur le corps? Le bouddha doré ressemble plus à un monstre avide qu'à un sage traditionnel, incarnation de la sérénité. 

     

     

    Murakami Versailles Oval Bouddha Gold 1Oval Buddha Gold, Murakami, 2007 – 2010

     Bronze, acier et feuilles d’or, 568cm (hauteur) x 318,9cm (largeur) x 311,5cm (profondeur)

     

        Murakami puise son inspiration dans l'univers des mangas, un répertoire dérisoire d'images populaires.  Le grotesque totem doré en est l'incarnation. Aujourd'hui, il se reflète dans les bassins entourés de bronzes classiques représentant des divinités gréco-romaines et des allégories. 

       

     

    Murakami Versailles Oval Bouddha Gold 2
    Oval Buddha Gold, Murakami, 2007 – 2010

     

             L'œuvre est présentée pour la première fois au public mais il ne s'agit que d'une variation. Un bouddha argenté de même taille a déjà été exposé aux Etats-Unis. Comme Jeff Koons avec ses diamants, ses balloon flowers et ses balloon dogs, les sculptures du plasticien japonais existent en différentes couleurs et tailles.

     

     

    Murakami Versailles Oval Bouddha Silver 1Oval Buddha Silver, Murakami, 2008
    Salon d’Abondance; Argent ; 135,5 cm (hauteur) x 80,5cm (largeur) x 78cm (profondeur)

     

     

       Le bouddha argenté est dans le Salon de l'abondance, entouré de majestueux portraits et de bustes sculptés en marbre. Il s'insère mieux dans ce salon à la baroque décoration surchargée que dans les jardins de Le Nôtre. Les deux bouddhas à la surface méticuleusement polie reflètent le décor qui les entoure, le ciel et le château pour le doré, les tapisseries et les décorations pour l'argenté. Notre regard ricoche à la surface de ces idoles impénétrables.

     

       Comme Jeff Koons, Murakami appartient à la catégorie de l'art rigolo.

     

     

     

    Murakami à Versailles

    Du 14 septembre au 12 décembre 2010

    Château de Versailles

     

     

    Liens sur ce blog:

    Murakami à Versailles: Flower Matango à la Galerie des Glaces

    Takashi Murakami bientôt à Versailles: imagerie kawaï et dorures Grand Siècle

    Google doodle: Murakami célèbre le solstice d'été avec des fleurs kawaï

     

    L'art contemporain et Jeff Koons à Versailles

    Xavier Veilhan, un carrosse violet immobilisé en pleine course à Versailles

    Bernar Venet à Versailles, une sculpture telle une colossale couronne de laurier

     

     

     

     

    Palagret

    art contemporain

    septembre 2010

     

     

     
    « Affiches éram, amusante caricature du milieu de la modeStreet-art rural, l'art de gâcher le paysage »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :