• Paella Chimicos: tracts collés dans la ville, art de la libre expression

      

       Loin des tags tonitruants qui couvrent les murs, les tracts de Paella Chimicos sont discrètement collés sur des tuyaux de descente d'eau de pluie ou dans un recoin de mur. Apposés à côté de petites annonces pour des cours de piano, des séances de massage ou des stickers annonçant la sortie d'un disque alternatif, ces tracts sont une chronique acide du quotidien.



    Les disques durs ont des oreilles
    Controns la liberté d'Répression
    Tract collé de Paella

        Discrets mais percutants, les tracts en noir et blanc, un simple dessin et un petit texte dans la tradition du dessin de presse, en disent plus que parfois un éditorial. Qu'il s'agisse de la surveillance d'internet, de la croissance en berne et de la précarité, des SDF, des primes aux patrons virés et des parachutes dorés, ces tracts font mouche. Ils font sourire aussi, l'humour est une arme.



    Toit sans toit
    un monde immonde
    Tract collé de Paella

        Le petit personnage anonyme à la tête en spirale est la marque de Paella Chimicos depuis 1985. Il est l'un des descendants illégitimes du bonhomme dansant de Keith Haring. Même traits simplifiés, même terrain de jeu, la rue.
     


    Sharkpot's
    Qui supprime prime
    Tract collé de Paella


          Paella colle ses tracts au centre de Paris, dans des quartiers animés: Beaubourg, Saint-Germain-des-Près, les Halles, le Marais. Au contraire des grands papiers collés de Mimi le clown, Léo & Pipo, Tian ou FKDL, il faut chercher les affichettes de Paella. Le passant pressé les ignore mais l'amateur curieux d'art éphémère sait les trouver dans les petites rues.


    Les Sharkoks pompaient
    Ja Bu Zo mieu
    Tract collé de Paella

     

      Inutile de chercher à décoller les tracts, le papier est fin et se déchire à la moindre tentative. Comme pour les fleurs fragiles,  seul le safari photo est possible. Les tracts peuvent rester longtemps en place mais les nettoyeurs municipaux peuvent les enlever facilement. Il n'y a pas de dégradation des murs ou des gouttières.
     
     
    Poussez fort, la croissance vient
    Tract collé de Paella

        Quand il était étudiant aux Beaux-Arts, Paella travaillait sur des presses sérigraphiques qui avaient servi pour les tracts de Mai 68. Dans le même esprit contestataire, il continue la sérigraphie qu'il préfère à la photocopie, plus impersonnelle. A côté de son travail d'affichiste, Paella peint, dessine, grave et écrit 1 dans son atelier, aux Frigos.



    Tracts collé de Paella sur des tuyaux


       Né en 1962, Michel Pallacio prend pour pseudonyme Paella Chimicos puis, à partir de 2000, Paella?. Il expose en ce moment à la galerie "Le cabinet d'amateur".


       à suivre: démonstration de sérigraphie par Paella



    Objectif Lune 69/09
    Exposition collective du 20 au 30 juillet 2009:
    Dix10, Céline Guichard, Stéphane Hardel,
    Frédéric Hégo, Patrick Jannin, Hélène Lhote,
    Emma Malig, Pascal Margat, Paul Martin, Roma Napoli
    Paella, Fred Sapey-Triomphe,
    Black Sifichi, Philippe Soussan, Thomas, Wabé

    Le cabinet d’amateur
    12 rue de la Forge Royale
    75011 Paris
    01 43 48 14 06



    site de Paella Chimicos


    Art urbain, street-art, autres papiers collés, pochoirs etc ... :
    FKDL, silhouettes dansantes
    Les mystères de Paris: le GentleMan, papier collé de G & M
    Vladimir Poutine à Beaubourg, un papier collé
    Moi aussi un jour je serai Barack Obama ..., papier collé
    Rero, le client suivant: j'aurai préféré une page blanche, papier collé
    Les pochoirs animaliers de la rue de l'Ourcq, jungle urbaine
    La fresque de tags de la rue de Thionville
    Chut libre, un pochoir en apesanteur

     

    Paella Chimicos fait le M.U.R rue Oberkampf

     

    Palagret
    juillet 2009


    1- Autopsie du Greco, un roman signé Paella

     
    « Chacun cherche son chat dans le dédale urbainBeaubourg: le monumental pot doré de Jean-Pierre Raynaud »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :