•  

          Dans certains quartiers de Paris, pas un tuyau ou poteau n'échappe à l'invasion des stickers ou autocollants.

     

    Tuyau couvert de stickers



    No Aswar
    Tuyau couvert de stickers



        Plus discrets que les grands papiers collés ou les tags, les petits stickers se collent partout, sur les boîtes à lettres, les compteurs d'eau, les rambardes et même au bas des murs.

     

    Fly tox, GLC, Minnie
    Tuyau couvert de stickers

     

    Colombe blanche, vélo, monstre, graffiti
    Panneau de signalisation couvert de stickers

     

       Ludiques, protestataires ou seulement publicitaires, les stickers, de l'anglais stick coller, s'accrochent vigoureusement. Plus le support est lisse, plus ils adhèrent et plus ils sont difficiles à enlever au grand désespoir des collectionneurs. Oui, il y a des collectionneurs de stickers décollés. S'ils n'ont pas été collés dans la rue, ils ont moins de valeur.


    Visage de femme, un sticker difficile à arracher



    Tuyau couvert de stickers arrachés



         Les services municipaux nettoient régulièrement les supports mais il reste toujours des traces de papier mal décollé, des lambeaux indéchiffrables. Seuls certains motifs haut-perchés restent longtemps en place.


    Insecte, Stickers Soup, Velo, writing
    Tuyau couvert de stickers



    Street-art sur ce blog:
    Une vitrine couverte de stickers, du stickart ou du vandalisme?

    Street-art collectif, les stickers du musée Rodin
    ➙ Street-art involontaire: les petites annonces chinoises de Belleville
    ➙ Paella Chimicos: tracts collés dans la ville, art de la libre expression
    ➙ FKDL, Rero, S75: art urbain, collages rue Quincampoix et Aubry le Boucher
    ➙ Ceci n'est pas un renard, ni un chevreuil, c'est du street-art
    ➙ Vladimir Poutine, un papier collé à Beaubourg
    ➙ Les papiers collés de FKDL
    ➙ Les affiches sauvages de Rero, le client suivant

    Palagret

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

        De loin, on dirait des arbres à voeux recouverts de papier voletant au passage des voitures. Vu de près, il ne s'agit que de tuyaux de descente de pluie sur lesquels sont collés des petites annonces en chinois. Les affichettes demandent non une intercession divine mais proposent des services ou des objets à vendre.



    Tuyau recouvert de petites annonces chinoises
    à Belleville



        Les descentes de pluie des anciens immeubles ont toujours servi de tableaux d'affichage. On y annonce des cours de gymnastique, de piano ou de relaxation. Des peintres au noir proposent de refaire votre appartement pour trois fois rien et des étudiants se font forts de transformer votre cancre en brillant élève. En bas de l'annonce, le papier est découpé en bandelettes portant un numéro de téléphone à détacher si le service proposé vous intéresse.


    Petite annonce pour des cours de piano



        A Belleville, dans le quartier chinois de Paris, les petites annonces prolifèrent,  plus que dans les autres quartiers parisiens, et créent des totems de papier. Les papiers se superposent, se mêlent, se cachent les uns les autres, et finissent en lambeaux.



    Tuyau recouvert de petites annonces chinoises
    à Belleville




    Tuyau recouvert de petites annonces chinoises
    à Belleville

     

        Le passant francophone ne peut déchiffrer les caractères chinois ce qui atténue l'aspect utilitaire, marchand des messages. La prosaïque installation en devient poétique, presqu'artistique.
     

     

    Tuyau recouvert de petites annonces chinoises
    à Belleville

     

       Les petites annonces en chinois accumulées sur les tuyaux et les murs autour sont, bien involontairement, une variante de street-art.
     

     

    Tuyau recouvert de petites annonces chinoises
    à Belleville

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    Street-art ou publicité: moustache gratuite, servez vous

    Everywhere, affichette absurde: teasing ou street-art?

     

     

     

     
    Palagret
    août 2009
    archéologie du quotidien
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire

  •    On trouve à Beauvoisin dans le Gard une très ancienne empègue (pochoir ou aubade) datant de 1894. Elle se trouve sur le volet du restaurant "Les Aubades". Une plaque de verre protège la silhouette d'un cheval dessiné d'un simple trait rouge. 1894 est inscrit à l'intérieur du corps et RF, pour République Française, est inscrit entre les sabots.

    Empègue de 1894 à Beauvoisin


        A part l'empègue de 1894, la plus ancienne lisible semble être un trèfle vert daté de 1922. On remarque une rose blanche de 1968.


    trèfle vert et rose blanche
    empègues à Beauvoisin


         Au dix-neuvième siècle, les conscrits appelés par la République faisaient une grande fête avant de partir à l'armée.  Ils donnaient une aubade aux habitants pour récolter de l'argent. En remerciement ils apposaient un pochoir sur l'encadrement de la porte. Année après année, les nouveaux appelés faisaient le tour du village et décoraient les portes de motifs liés à la culture camargaise: taureau, cheval, trident, croix camargaise etc ... .
     
     

    empègues au chien datée de 1966
    à Beauvoisin


    Mur couvert d'empègues à Beauvoisin


       Les habitants de la Petite Camargue appellent ces pochoirs empègues ou aubades et les jeunes qui participent à la collecte les Abats. Les empègues ne se trouvent que sur un petit territoire du Gard Oriental. Chaque village a ses motifs et ses bandes de jeunes qui choisissent un nouveau nom chaque année: les Callarens, les Tèfles. La Relève est un nom générique qu'on retrouve dans plusieurs villages de Camargue.


    Mur couvert d'empègues à Beauvoisin
     

       Aujourd'hui le service militaire n'existe plus mais les jeunes continuent la tradition. Les aubades ont lieu quelques jours avant la fête votive du village. Bien que liées à une fête religieuse, cette tradition est très profane. Normalement les jeunes gens ne font l'aubade que l'année de leur dix-huit ans mais aujourd'hui certains participent plusieurs années de suite. Ce qui était un rite de passage codifié est devenu une simple occasion de faire la fête. Il y a parfois des débordements dûs à une trop grande consommation d'alcool. Mais l'alcool fait partie de la Tradition disent les jeunes gens, c'est la culture de la fête!
     

    Nombreuses empègues près d'une belle porte
    Beauvoisin

      
       Le pochoir se compose d'un dessin, du millésime, l'année de la classe, mais pas toujours et des lettres VLJ, « Viù Lo Joven » en occitan ou Vive la Jeunesse.
     


    Mur couvert d'empègues à Beauvoisin
     

        Selon les villages, les empègues sont plus ou moins soignées. A Beauvoisin elles se chevauchent souvent et ne sont pas toujours près des portes.



    Mur couvert d'empègues derrière la bouche à incendie
    à Beauvoisin
      

    voir la suite des empègues de Beauvoisin
     
    Liens sur ce blog:
    1- Camargue, aubades et empègues
    2- Les autocollants de Vauvert, aubades modernes, en Camargue


    Palagret
    photos prises en été 2009
    licence Creative Common
     
     
    Pin It

    votre commentaire

  •   voir début

        Les empègues ou aubades sont un art urbain ancré dans la tradition. Du street-art avant la lettre. Hier les pochoirs étaient appliqués au pinceau, ils sont aujourd'hui faits à la bombe acrylique.

     

        On remarque à Beauvoisin des pochoirs plus grands que ceux des villages alentour. Ils sont apposés sur des murets et sur la façade du café. Ici un taureau rouge défonce les barrières qui protègent les spectateurs lors de l'abrivado.



    Taureau 2006 et barque 2005
    Grandes empègues sur la façade du café à Beauvoisin



        Plus bas, un joli dessin vert  célébrant les 150 ans de?  On y voit un gardian dans une barque conduisant un taureau qui nage au milieu des roseaux de l'étang. L'empègue date de 2005.



    mur couvert d'empègues
    rue de la Poste à Beauvoisin


        Quelques empègues ou aubades de Beauvoisin:

    -1980   mas de gardian
    -1994    coupe bleue
    -1995    symbole du sida


    Mas traditionnel de gardian
    Empègue à Beauvoisin


    -1996    gardian et taureau
    -1997    croix du Languedoc
    -1998    tête de taureau sur croix noire



    Symbole du sida en 1995
    Empègue à Beauvoisin


    -1999    coureur (?) bleu
    -2000    homme poursuivi par taureau, en vert



    Homme sautant par-dessus la barrière pour échapper au taureau
    Empègue à Beauvoisin


    -2001    flamand rose sur croix


    Gardian à cheval conduisant un taureau
    Empègue à Beauvoisin


    -20
    03     Arlésienne
    -2005     gardian en barque et taureau
    -2006     taureau rouge et barrière



    Arène et Arlésienne, coupe de 1994
    empègues à Beauvoisin


    -2007     taureau vert et homme
    -2008     tête de cheval rouge
    -2009     arène bleue


     
    Barque, cigale, taureau, arènes
    Empègues posées sur les marches d'une maison

    à Beauvoisin


    Empègues sur le muret d'une belle maison bourgeoise



    Liens sur ce blog:
    3- Empègues de Beauvoisin, début
    1- Camargue, aubades et empègues
    2- Les autocollants de Vauvert, aubades modernes, en Camargue


    Palagret
    photos prises en été 2009
    licence Creative Common
     
     
     
     
    Pin It

    1 commentaire

  •    Suite à l'article sur l'exposition Tags et Graffs au Grand Palais.


        L'art de la rue, le street-art sort de la jungle urbaine et s'expose sagement dans la galerie sud-est du Grand Palais.

    De haut en bas:Sharp, Ero, West



    Galerie Sud-Est du Grand Palais, exposition T.A.G


    Duster, road to nowhere


    Galerie Sud-Est du Grand Palais, exposition T.A.G


    Le Tag au Grand Palais - La collection Gallizia
    Du 27 mars au 26 avril 2009.
    Prolongé jusqu'au 3 mai
    Ouvert tous les jours de 11h à 19h
    Plein tarif : 5 €  Tarif réduit : 3 €
    Grand Palais des Champs-Élysées
    Avenue Winston-Churchill
    75008 Paris


    Liens:
    Les tags
    Des tags colorés sous les toits
    Les pochoirs de la rue de l'ourcq
    La fresque murale de la rue de Thionville, pochoirs et tags
    Les graffiti de Stephen Sprouse sur les sacs Vuitton

    coeurs de graffeurs

    Palagret
     
    Pin It

    votre commentaire

  •  Allo? Salut Bénédict. Je viens de trouver dans des villages de Camargue de nombreuses empègues

    Empègue?

    Des empègues 1. Des pochoir si tu préfères. Toi qui t'intéresse aux pochoirs et à l'archéologie du quotidien, tu devrais venir.


     

    Flamand 2002
    Empègue (pochoir) en petite Camargue 

     

          Le lendemain, Bénédict partit pour la Petite Camargue où il retrouva Marine, une étudiante en ethnologie à Paul Valery. Ils déambulèrent dans Aigues-VivesAubaisCodognanLe CaylarUchaudVauvert, Beauvoisin, Vergèze, Mus et d'autres villages du delta du Rhône. Beaucoup de maisons portaient des groupes d'empègues autour des portes.


          

    Empègues (pochoirs) en petite Camargue 
     

          
      Il y avait de belles demeures de notables aux encadrement de pierre et aux marches usées, témoignages de la richesse ancienne des manadiers. Des maisons modestes aux portails défraîchis, des villas modernes peintes de neuf. Les encadrements de portes s'ornaient de pochoirs noirs, bleus ou rouges, très nets ou à demi-effacés, appliqués soigneusement sur le crépi ou la pierre.

     

          Flamand et coupe
    Empègues (pochoirs) en petite Camargue 
     
     
     Il existe parait-il une empègue de 1894 à Beauvoisin mais je ne l'ai pas trouvée. Les plus anciennes que j'ai relevées datent des années soixante. Les empègues sont une tradition très locale liée aux aubades. A ma connaissance, l'aubade, le chant de l'aube, ne se donne que sur un tout petit territoire, le Gard oriental. Tous les ans, des bandes de jeunes hommes, les abats, donnent une aubade devant les maisons du village.

     
     
    Empègue (pochoir) sans date en petite Camargue
    Tête de taureau rouge 
     

    - A l'aube?
    - Non, cette partie de la tradition s'est perdue. Les jeunes viennent avec un petit orchestre, joue un air et demandent de l'argent pour faire la fête. 

     Un peu comme les gamins à Halloween qui réclament des sucreries!

     Oui, sauf qu'ils ne jouent pas un méchant tour si on ne leur donne rien. Enfin je crois.

     Combien on leur donne?

     Quelques euros par maison mais à la fin toutes ces oboles permettent de faire la fête. En remerciement les jeunes apposent un pochoir monochrome, une empègue, sur la porte du donateur. Certaines portes en sont couvertes, les habitants sont fiers de leur générosité. Les commerçants aussi ont de nombreuses empègues, il est bon de montrer qu'on participe à la vie de la communauté. A l'origine les pochoirs étaient appliqués avec de la colle et de la suie puis avec de la peinture et une brosse. Aujourd'hui, ils sont faits à l'aérosol. 

     

    L'arlésienne
    Empègue (pochoir) en petite Camargue 



    - J'en vois sur les compteurs d'eau, d'électricité ou les boîtes à lettres.
    - Oui, mêmes sur les seuils.
    - La Relève, c'est quoi?
    - La Relève c'est le nom générique de l'équipe qui remplace la précédente. Les bandes signent souvent les dessins: Li Ardente, Les Morfock, Li Roule en code, Les Festaignaires, Le Cailar Pochoirs, Les Gilifufu, A l'ancienne, Les Déjantés etc ... 

     

    Tête de taureau noir
    et silhouette de taureau bleu, millésime 2005, signé La Relève
    Empègues (pochoirs) en petite Camargue



    - Chaque village a ses propres images, en relation avec la culture taurine. On retrouve les emblèmes des manades qu'on marque au fer rouge sur le bétail: taureaux, chevaux, fer à cheval ou tridents croisés. Il y a aussi une Arlésienne, des danseurs en costume folklorique, des flamands, une tour, une cigale. Tout le folklore de la Camargue est stylisé dans ces images.

     

    Cigale 2007 et VLJ (vive la jeunesse)
    Empègue (pochoir) en petite Camargue
     

    - Les empègues sont liées à la fête votive du village. Elle dure plusieurs jours avec de nombreux jeux autour du taureau, des chevaux de Camargue et des gardians: abrivado à l’ancienne, course libre, roussataïo 2, bandido 3, course de nuit 4, encierro 5, charlotade 6. Chaque année le nouveau motif est apposé sur l'arène provisoire au centre de la place.


    Maillot de Zidane, encadré de VLJ et du millésime 06
    Empègue (pochoir) en petite Camargue 
     
     
    - Les bandes choisissent des motifs traditionnels pour leurs pochoirs mais aussi des motifs sportifs. J'ai trouvé le maillot de Zidane et un ballon de foot. Le millésime est inscrit au-dessus du dessin et en-dessous VLJ,  « Viù Lo Joven » en occitan.
     -"Vive la Jeunesse"?
    - C'est ça. A Aubais, VLJ est remplacé par CL, classe, un souvenir du service militaire. Les anciens racontent que lorsqu'ils étaient appelés à 18 ans, ils donnaient des aubades de maison en maison et même chez le ferronnier, l'épicier ou à la coopérative viticole. Il n'y a plus de conscription aujourd'hui mais les jeunes continuent la tradition et donnent des aubades quelques jours avant la fête du village. Seuls ceux qui ont dix-huit ans dans l'année devraient y participer mais en fait les jeunes continuent deux ou trois ans.

     Ca remonte à quand cette coutume?

     Probablement très loin, peut-être même à l'époque pré-chrétienne. C'est une célébration païenne de la jeunesse, un rite de passage à l'âge adulte pour les jeunes hommes. Aujourd'hui, les jeunes filles sont parfois acceptées dans les bandes.

     


    Lien sur ce blog:
    Les autocollants de Vauvert, aubades modernes, en Camargue

    Aubades et empègues à Beauvoisin en Camargue  

     

     

    Palagret
    photos prises en été 2009
    licence Creative Common

     

     

    1- Empègue de l'occitan empeguar, coller. Pègue désigne la poix ou la résine qu'on utilise comme colle.

    2- Lâcher de taureaux dans les rues du village

    3- Encadrement de juments semi-sauvages dans les rues du village

    4 - Retour des taureaux aux pâturages

    5- Lâcher de taureaux dans un espace clos
    6- Jeux burlesques dans l'arène avec les taureaux 

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique