• Toponymes catholiques et révolutionnaires dans le métro, ligne 12

     

      Les toponymes (noms de lieu) des villes et villages de France reflète l'histoire religieuse de la France, pays christianisé dès l'empire romain. Saint-Martin, Saint-Nazaire, Saint-Pierre, Saint-Gilles sont des noms de lieux et de rues très communs. Ces noms se retrouvent logiquement dans les noms de rues puis dans les noms de station de métro et de bus.

     

    toponymie métro ligne 12 1Dénominations catholiques et révolutionnaire

    Ligne 12 du métro parisien

     

       Ainsi la ligne de métro douze, ancienne ligne Nord-Sud, débute-t-elle Porte de la Chapelle, puis passe par Abbesses, Saint-Georges, Notre-Dame-de-Lorette, Trinité, Saint-Lazare, Madeleine, Sèvres-Babylone et Notre-Dame-des-champs. Cette ligne pourrait-être la plus "sainte" du métro parisien si les noms catholiques n'étaient pas équilibrés par des toponymes républicains.

     

     toponymie métro ligne 12 ConcordeStation Concorde de le ligne 12

    Les murs sont décorés avec le texte de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen

    Céramique de François Schein 

     

      A côté de la litanie des Saints, existe le cathéchisme républicain. Max Dormoy est un ministre du Front Populaire, Jules Joffrin soutient la Commune de Paris, Lamarck est un naturaliste du 18è siècle, Pigalle et Falguière sont des sculpteurs, Pasteur est un héros laïc, Fulgence Bienvenüe est le père du métro parisien, Corentin Celton et Estienne d'Orves furent fusillés par les nazis.

     

     

    toponymie métro ligne 12 palimpsesteStation Pasteur et Volontaires

    ancien plan du métro parisien, palimpseste

     

      Les stations Concorde, Assemblée Nationale, Volontaires (les soldats de l'An II) et Convention (nationale 1792-1795) rendent hommage à l'épopée révolutionnaire.

     

     

    toponymie-metro-ligne-12-Assemblee-Nationale-J.C-Blais.jpgStation Assemblée Nationale, sans publicité, décorée par Jean-Charles Blais

     

       La station Concorde est décorée par François Schein de lettres majuscules bleues inscrites sur des carreaux de céramique blanche. Elles constituent le texte de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

        La station Assemblée Nationale est décorée par Jean-Charles Blais d'affiches bi-chrome avec des formes géométriques. Le décor évolue. Les murs du quai sont actuellement jaunes.

     

     

    toponymie métro ligne 12 Pigalle tagsMotifs bruns et bleus de l'ancienne ligne Nord-Sud souillés par des tags

    sortie du métro Pigalle

     

     

     

    Lien sur ce blog:

    Publicité et jeux de mots: affiches promouvant la carte Navigo dézonée    

     

     

     

     

    Palagret

    archéologie du quotidien

    février 2011

     

     

     

     

     

     
    « Angela Detanico et Rafael Lain: la ceinture de feu de l'IPGP, une ligne brisée de néon rougeWill Ryman, des roses géantes à New-York »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :