• Nuit Blanche 11: les Hyber-héros déambulent au jardin des Batignolles

     

       Dans la demie-obscurité du jardin, les super-héros et les icônes de l'imaginaire enfantin se promènent tranquillement suivis de gamins surexcités. Chacun essaye de reconnaître les personnages, certains évidents comme Superman ou Blanche-Neige, d'autres plus incertains comme le bouddha doré ou l'homme-bulle. 

     

     

    Nuit blanche 11 HyberJésus et Bouddha

    "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

    square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris

     

     

       Les hyber-héros de Fabrice Hyber se côtoient par-delà les différentes cultures (américaine, anglaise, françaises, japonaise) et les époques. Tintin bavarde avec Merlin, Hello Kitty avec le Docteur Spock, le fantôme avec Sherlock Holmes et Madame Eponge avec Catwoman. Régulièrement les héros en costume s'arrêtent devant des écrans de couleur vive éclairés d'un projecteur. Ils posent; les enfants les entourent tandis que les parents mitraillent la scène. Derrière un écran blanc, un chevalier et la mort s'affrontent en silhouette.

     

     

    Nuit blanche 11 Hyber-hérosDr Spock, Merlin, Tintin, etc

    "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

    square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris


     

       Intitulée "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", en référence aux onomatopées de la bande dessinée, l'installation plaît beaucoup aux familles qui dialoguent avec les acteurs déguisés. Les petites filles touchent délicatement Blanche-Neige, les petits garçons crient Batman! ou Harry Potter et les plus grands suivent Catwoman et Lara Croft.

     

     

     

    Nuit blanche 11 Hyber Sherlock Holmes Lara CroftSherlock Holmes et Lara Croft

    "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

    square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris


     

         Il fait inhabituellement chaud pour octobre, l'atmosphère est ludique, joyeuse, bon enfant. Pour une nuit, le jardin des Batignolles se transforme en tableaux vivants pour fête de fin d'année ou en parc d'attraction. Fabrice Hyber joue avec notre mémoire collective, notre nostalgie de l'enfance mais il est bien proche de Disneyland et de ses personnages déguisés en Mickey, Shrek ou Ratatouille. Art contemporain ou simple divertissement?

     

     

    Nuit blanche 11 Hyber Harry Potter SupermanHarry Potter et Superman

    "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ", installation de Fabrice Hyber

    square des Batignolles, Nuit Blanche 2011,Paris



     

     Différences avec Disneyland ou le parc Astérix, l'installation "ARRGHH,BOÏNG, ZZZZZ" est éphémère et gratuite. Et dans les parcs commerciaux où tout est très codifié et politiquement correct on n'y verrait pas Jésus porter sa croix en souriant à côté d'Hello Kitty ou Lara Croft échanger des sous-entendus avec un passant.

     

     

    Voir la vidéo ici

     

     

     

    Dossier de presse

     

    De 20h à 6h
    Place Charles Fillion - Paris 17e
    SQUARE DES BATIGNOLLES
     Conçu spécifiquement pour l’occasion « Arrghh, Boïng,…Zzzzz, » réunit une cinquantaine de « Hyber-Héros » dans les allées du parc des Batignolles. De Superman au Père Noël, en passant par Hello Kitty, Karl Lagerfeld, Sherlock Holmes, Blanche Neige, Harry Potter ou Ted-Hyber…., Fabrice Hyber propose une typologie onirique de la figure du Héros. Entre performance et image, dans la tradition des tableaux vivants, le jardin se peuple le temps d’une nuit de présences fantasmatiques et de situations pour le moins improbables.

    Fabrice Hyber s’est fait connaître du grand public en transformant le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris en « Hybermarché » en 1995. Lion d’or de la biennale de Venise en 1997, il compte parmi les artistes les plus inclassables. Dans un savant mélange de prolifération et d’hybridation, il multiplie ses oeuvres « en rhizomes », utilisant tous les supports et matériaux (dessin, peinture, sculpture, installation, vidéo, performance…). Ainsi, qu’il crée une SARL (UR) destinée à favoriser la production et les échanges de projets entre artistes et entreprises (1994), installe un salon de coiffure au Centre Georges Pompidou (1996) ou sème plus de 70 000 arbres au FRAC Pays de la Loire (2005), Fabrice Hyber se veut à la fois réalisateur, entrepreneur et médiateur de ses propres oeuvres.

     

     

     

    Liens sur ce blog:

     

    Nuit Blanche 2010: Klub Europa de Hans Schabus, des monstres préhistoriques en morceaux

    Nuit Blanche 2010, video: Céleste Boursier-Mougenot, concert pour aspirateurs et harmonicas

     

     

     

     

     

    Palagret

    Photos et vidéos

    1er octobre 2011

     

     

     

     
    « Le mariage vu par l'humour populaire: Affiches de la RATP: le paresseux, le buffle, la poule, animaux peu civils sur toute la ligne »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Octobre 2011 à 12:00
    à l'attention de Catherine-Alice Palagret Je viens de voir votre travail de recherche et de diffusion sur l'art contemporain gonflable et volumineux. Pour compléter votre information je vous invite à vous promener sur le site www.airetcolonnes.com , j'y présente ma façon de traiter ce sujet d'actualité. Je me croyais un peu solitaire dans ce domaine. Je le découvre, grâce à vous, très vivant . Cordialement Jean Moré
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :