•  
       Les portraits composés de Giuseppe Arcimboldo exaltent la puissance de l'empereur Maximilien II qui règne sur les hommes mais aussi sur les saisons et les éléments. Giuseppe Arcimboldo  crée  un lien symbolique entre le pouvoir temporel de l'empereur et l'immuabilité des saisons qui reviennent année après année. Arcimboldo, peintre officiel de la cour des Habsbourg au XVIè siècle, suggère ainsi que le règne du Saint-Empire défiera lui aussi le temps.
     
     

     

     
    L'Eté d'Arcimboldo, 1573, détail, musée du Louvre
     
     

     

       Les quatre saisons d'Arcimboldo sont des allégories qui amusaient et intriguaient les courtisans de l'empereur Maximilien II à Vienne. Seul un petit public cultivé pouvait en épuiser le sens. Aujourd'hui beaucoup de subtilités métaphoriques sont perdues pour nous, il reste des énigmes à déchiffrer. Les allégories peuvent nous sembler irrespectueuses ou ironiques mais, au-delà du divertissement, les portraits composés des saisons étaient des messages politiques à la gloire du souverain.
     
     
     
     
     
    Série des quatre saisons d'Arcimboldo
    L'Hiver, l'Automne, L'Eté et le Printemps, Louvre Paris
     



     
    Le portrait de l'Hiver regarde le Printemps et l'Eté l'Automne. Chez les Romains, l'hiver (caput anni) était la première saison. Caput veut dire chef et Maximilien II est le chef. L'Hiver se compose d'un tronc noueux qui forme le profil d'un vieillard au visage creusé de rides. De petites racines dessinent une barbe clairsemée, la bouche est un champignon, l'œil une crevasse. Des racines forment la chevelure sur laquelle pousse du lierre, symbole de fidélité. Les tons sombres dominent. Seuls un citron et une orange, rappel nostalgique de l'Italie où naquit Arcimboldo, apportent une touche de couleur au portrait hivernal.
     
     



    L'Hiver d'Arcimboldo,1573
    Huile sur toile, 76 x 63,6 cm, au Louvre, Paris
     
     


      Le Printemps radieux contemple le visage décati de l'Hiver. C'est une jeune fille, plutôt qu'un jeune homme. C'est la saison du renouveau et les fleurs éclosent, chassant la grisaille de l'hiver. Le visage aux joues roses est composé de lys, de pivoines, de roses, d'églantines, d'anémones. La collerette est faite de fleurs blanches et le vêtement de feuillage. Un lys épanoui décore la chevelure, allusion à la prétention des Habsbourg de descendre d'Hercule. En effet, la légende dit que le lys naquit du lait que donnait Junon à Hercule.
     

     

      
     
    Le Printemps d'Arcimboldo,1573
    Huile sur toile, 76 x 64 cm, au Louvre, Paris



     
        Un chou, légume commun en Autriche, forme l'épaule du Printemps. Un iris, fleur exotique, décore le corsage. Le Printemps est la seule figure féminine de l'ensemble. Elle est le symbole de la procréation, du renouvellement de la nature mais aussi de la dynastie impériale des Habsbourg.
     
     
     
     
    Le Printemps d'Arcimboldo, détail
     
     
     

     

        Le portrait de l'Eté est composé de fruits et de légumes. Une courgette forme le nez, l'œil est une cerise surmontée d'un sourcil en épi de blé. La bouche est une cosse de petits pois entrouverte. Le rouge de la lèvre est constitué de deux cerises. Un pêche forme la joue. L'épi de maïs qui forme l'oreille est une nouvelle céréale venue d'Amérique. Une main invisible tient un artichaut, comme un emblème. Près du tableau, on ne voit que les végétaux, de loin le portrait est évident: un homme au sourire moqueur.
     
     -

     

    L'Eté d'Arcimboldo,1573
    Huile sur toile, 76 x 64 cm, au Louvre, Paris
     
     
     
        L'Eté est la saison des moissons, la couleur dorée domine, et le vêtement est fait de blé tissé. La profusion des récoltes souligne l'âge d'or que connaît l'empire, un âge de prospérité et de paix. L'Eté est le seul portrait signé et daté. On y lit Guiseppe Arcimboldo sur le col et 1573 sur l'épaule.
     

     

     

    L'Eté d'Arcimboldo, détail
    Inscription: Giuseppe Arcimboldo, 1573
     
     
     
        L'allégorie de l'automne regarde la splendeur de l'Eté.  C'est le temps des vendanges et sa chevelure est faite de grappes de raisins, de feuilles de vigne et d'une citrouille. Son œil est une prunelle (!) surmontée d'un épi de blé, son nez une poire, sa bouche une châtaigne éclose, l'oreille est un champignon orné d'une figue trop mûre. Le vêtement est un barrique disjointe tenue par un lien, comme Maximilien tient ensemble son empire aux peuples divers. Les deux olives vertes sont un symbole de paix.

     

        L'Automne est un homme mûr peint sous les traits de Bacchus, dieu du vin. Comme tous les buveurs il a le vin joyeux et parfois le vin mauvais. Il pousse l'homme à donner le meilleur de lui-même ou le pire. Suivi d'une cohorte de ménades et de satyres, il parcourt la campagne et aide l'homme à oublier ses misères, comme l'empereur qui parcourt ses terres, dirigeant et soutenant son peuple, accompagné de sa cour. Avec l'Automne, le cycle des saisons est terminé et il recommence avec l'Hiver.

     

      
     
     
    L'automne d'Arcimboldo,1573
    Huile sur toile, 76 x 64 cm, au Louvre, Paris
     

     

       

         Les quatre portraits sont représenté de profil; ils ont la bouche entrouverte comme s'ils conversaient entre eux. Ils se détachent sur un fond noir qui rehausse l'éclat des fleurs et des fruits. Les bordures de fleurs ont été ajoutées tardivement au XVIIè siècle.
     
        Au Louvre, pressés d'arriver à la fameuse Joconde, les visiteurs passent devant les quatre saisons d'Arcimboldo sans s'attarder. Pourtant à l'automne dernier la queue était longue au Palais du Luxembourg pour voir l'exposition dédiée au peintre. En dehors du battage médiatique, Arcimboldo se fait discret.
     
        Les quatre toiles d'Arcimboldo présentées au Louvre sont des variantes des portraits de 1563, conservée au Kunsthistorisches Museum à Vienne. Les différences sont minimes. La première série avait été commandé par l'empereur pour son cabinet de curiosités. La deuxième est un cadeau de l'empereur à l'électeur luthérien Auguste de Saxe afin de sceller une alliance. Pour lutter contre les Turcs, Maximilien le catholique avait besoin de maintenir la paix religieuse entre les protestants et les catholiques de son empire.
     

         Cette série des Quatre saisons a des correspondances avec la série des quatre éléments. « L'été est chaud et sec comme le Feu. L'Hiver est froid et humide comme l'Eau. L'Air et le Printemps sont tous deux chauds et humides et l'Automne et la Terre sont tous deux froids et sec.» écrit le milanais Giovanni Battista Fonteo dans un poème qui accompagnait les tableaux offerts à Maximilien.

      
        Maniéristes, symboliques, énigmatiques et virtuoses ces portraits composés n'ont pas livré tous leurs secrets. Arcimboldo (1526 – 1593) connut la gloire à la cour des Habsbourg. Le peintre italien fut invité à Vienne en 1562 à la cour de Ferdinand 1er par son fils Maximilien. Il y composa les fameuses têtes composées tout en organisant les divertissements de la cour. En 1578 il suivit Rodolphe II à Prague et s'occupa du cabinet de curiosités du jeune roi. En 1587, il retourna à Milan d'où il enverra au roi deux derniers portraits: Rodolphe en Vertumne (le dieu romain des saisons) et Flore. A sa mort, il tomba dans l'oubli et fut redécouvert au XXè siècle par les Surréalistes.
     
     
        Giuseppe Arcimboldo n'a pas inventé le principe des portraits composés. Dès l'antiquité, les grilli sont composés de formes animales ou humaines pour créer une nouvelle image.

         Dans les années 1990, Robert Silvers compose des photomosaïques grâce à l'ordinateur. Au Medialab du MIT, il conçoit un logiciel permettant de manipuler les images pour composer des images à plusieurs lecture.
     
     
     
     
     
    Skull With Cigarette, 2007. Photo-montage de Chris Jordan
    détail des paquets de cigarettes
     
     
     

        Aujourd'hui le photographe Chris Jordan utilise le même procédé de perception et de lecture. Ses immenses photo-montages sont composés de milliers d'objets qu'on ne distingue qu'en s'approchant. Mais alors qu'Arcimboldo chantait les louanges de l'empereur humaniste, Chris Jordan dénonce une civilisation qui ne croit plus qu'en l'accumulation des biens.
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Catherine-Alice Palagret
    manièrisme
    septembre 2008
     
     
     
     
    Source:
    Catalogue de l'exposition "Arcimboldo" au Musée du Luxembourg
    15 septembre 2007 - 13 janvier 2008
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

       Liu Bolin, maître de l'illusion et du body art, s'expose chez Guerlain dans un trompe- l'œil floral. Dissimulé au milieu de roses et de flacons de parfum "La petite robe noire" le plasticien chinois pose à côté de son épouse. C'est la première fois que Liu Bolin n'est pas seul sur la photographie de la performance.

     

     

    Liu Bolin se cache chez Guerlain au milieu des roses et des parfums

    Liu Bolin, Hiding in the City Paris, Love, 2014, boutique Guerlain

     

       Après la démolition de son atelier en 2005 par la police chinoise, Liu Bolin mit en scène sa non-existence au milieu des décombres, dans une performance où il s'effaçait dans le décor, recouvert de peinture simulant l'arrière plan. Cette disparition qui sous-tendait sa série "Hiding in the city" n'a plus le même sens aujourd'hui quand il se cache au milieu de marques de luxe (marinière Jean-Paul Gaultier, Missoni). Plasticien mondialement reconnu, ses trompe-l'œil sont toujours aussi intrigants mais ont perdu toute valeur contestataire.

     

     

    Liu Bolin se cache chez Guerlain au milieu des roses et des parfums

    Liu Bolin, Hiding in the City Paris, Love, 2014, boutique Guerlain

     

     

     

    Liu Bolin se cache chez Guerlain au milieu des roses et des parfums

    Liu Bolin, Hiding in the City Paris, Love, 2014, boutique Guerlain

     

       " L'an dernier, lorsque j'ai été contacté par Guerlain, je me suis intéressé à la société et à son histoire. Et il me semblait clair que l'amour était au cœur de Guerlain. Je pense que les roses expriment cela. Dans cette œuvre je pose avec mon épouse, qui est aussi mon manager, pour la première fois. Nous nous connaissons depuis dix ans et la collaboration avec Guerlain nous a permis d'exprimer la force de notre amour dans cette image. Le parfum est un élément important dans mon univers de création, il me donne un environnement serein." 1

     

     

    Liu Bolin se cache chez Guerlain au milieu des roses et des parfums

    Liu Bolin, Hiding in the City Paris, Love, 2014, boutique Guerlain

     

     

       Tel un caméléon, Lui Bolin se tient immobile devant un décor et s'y fond peu à peu grâce au travail de son équipe qui reproduit sur son corps et ses vêtements le motif qu'il cache. Sur la photo finale qui pérennise la performance de body art, il est souvent difficile de distinguer Liu Bolin; ses chaussures et son visage sont les plus repérables. Les visiteurs de la boutique Guerlain ne verront, pour la plupart, qu'un panneau décoratif mêlant roses de Bulgarie et flacons de parfum.

     

     

    Liu Bolin se cache chez Guerlain au milieu des roses et des parfums

    Liu Bolin, Hiding in the City Paris, Love, 2014, boutique Guerlain

     

     

    Guerlain, Liu Bolin et la petite robe noire

    Du 5 février au 15 avril 2015

    68, avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris
    De 10h à 20h, entrée libre

     

     

    Liens sur ce blog:

    * Liu Bolin se dissimule au Grand Palais

    * Liu Bolin trompe-l'oeil vivant à Art Paris

    * Liu Bolin dissimulé au milieu des armes

    * Liu Bolin et le luxe

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

      Un "nouveau mensonge urbain" de Pierre Delavie est installé sur la façade du Grand Palais à Paris pour l'exposition Moi Auguste Empereur. Ce trompe-l'oeil reproduit l'architecture néo-classique du bâtiment en la déstabilisant, comme après un tremblement de terre. Des pans, des corniches et des fausses fenêtres ont perdu leur assiette et s'inclinent. Une colonne tronquée, ruine en suspens, surplombe l'escalier et semble menacer ceux qui se risqueraient à passer dessous.

     

     

     

    Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeilTrompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

    pour l'exposition Moi Auguste Empereur

     

     

        L'installation éphémère s'intitule Neo (rapt architectural). "Cacherait-elle un nouvel enlèvement des Sabines? Cet acte fondateur de Rome, maintes fois représenté, pourrait-il resurgir derrière ces colonnes gorgées de mémoire?" 1

     

     

     

    Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 1Installation du trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

    pour l'exposition Moi Auguste Empereur

     

     

     

       Trompe-l'oeil peint ou en relief, fausses perspectives en déséquilibre, Pierre Delavie réalise des bâches de travaux inventives et des installations: avenue Georges V à Paris, boulevard Haussmann pour le Printemps, Château de Versailles, Palais des Beaux-Arts de Lille, Chambre de commerce de Marseille.

     

     

     

    Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 7Trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

    pour l'exposition Moi Auguste Empereur

     

     

     

       En voyant les ouvriers sur la grue en train d'installer le décor en trompe-l'oeil, les passants se demandent s'ils doivent encore redresser les colonnes. Mais non, penchées elles sont, penchées elles resteront comme pour démentir le poète Horace qui proclamait fièrement: « Exegi monumentum aere perennius » (j'ai construit un monument plus durable que le bronze). Cette phrase grandiloquente sert de titre à une colonne disloquée, une oeuvre d'Anne et Patrick Poirier, grands experts en ruines factices et civilisations mortelles. 

     

      

    Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 4Neo, trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

    pour l'exposition Moi Auguste Empereur

     

     

     

        Les plus beaux palais s'écroulent nous rappelle avec humour cette fausse façade de Pierre Delavie. L'empereur Auguste régna sur un empire qui allait de la Gaulle à l'Orient, un empire disparu. L'orgueil des hommes ne peut rien contre le temps.

     

     

     

    Delavie-Trompe-l-oeil-Lille.jpgTrompe-l'oeil de Pierre Delavie, Palais des Beaux -Arts à Lille

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    le trompe-l'oeil dégoulinant de l'avenue George V

    Le trompe-l'oeil du Printemps à Paris: un miroir menteur

    Le trompe-l'oeil verdoyant du château de Versailles, loin de tout mercantilisme

    Les fausses ruines d'Anne et Patrick Poirier au quartier du Ponant

    Moi, Auguste, Empereur de Rome à l'heure d'internet

     

     

     

     

    Moi Auguste Empereur Trompe-l'oeil 3Installation de Neo, trompe-l'oeil de Pierre Delavie sur la façade du Grand Palais

    pour l'exposition Moi Auguste Empereur

     

     

     

     

    Moi, Auguste, Empereur de Rome 

    19 Mars 2014 - 13 Juillet 2014

    Grand Palais, Galeries nationales, Paris

     

     

    Palagret

    Trompe-l'oeil

    mars 2014

     

     

     

    1- cartel de l'installation

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Une des quatre tours de la Bibliothèque Nationale de France s'orne d'une oeuvre de street-art de JR. Dans son projet Inside / Out, JR photographie des anonymes volontaires grâce à un photomaton géant. Ici il réalise à 110 mètres de hauteur un trompe-l'oeil en noir et blanc représentant la fente d'un photomaton d'où sort une photo. La tour elle-même représente la cabine photographique.

     

     

     

    JR BNF trompe-l'oeil street-art 7Photomaton géant sur une tour de la BNF

    Trompe-l'oeil de JR

     

     

     

       Toujours sur un fond de pois noirs (des bindis), la jeune femme portraiturée a, petit clin d'oeil, la tête en bas, accentuant ainsi l'effet de la chute du cliché. Ses cheveux tombent vers le sol rendant comique le portrait qui en devient peu compatible pour orner un passeport ou une carte d'identité. JR détourne toujours l'usage normal, officiel, des photos de photomaton.

     

     

     

    JR BNF trompe-l'oeil street-art 2Photomaton géant sur une tour de la BNF

    Trompe-l'oeil de JR, vu de la passerelle Simone de Beauvoir

     

     

     

       Sur le parvis de la BNF, du 10 au 12 novembre, de 13h à 19h, JR installait un camion décoré en appareil photo pour tirer le portrait des centaines de volontaires qui faisait la queue. Plus tard avec son équipe il apposait son trompe-l'oeil sur la tour: une centaine de bandes de papier sur 950m2 pour former l'image. 

     

     

     

     

    JR BNF trompe-l'oeil street-art 8Photomaton géant sur une tour de la BNF

    Trompe-l'oeil de JR

     

     

     

    JR BNF trompe-l'oeil street-art 9Photomaton géant sur une tour de la BNF

    Trompe-l'oeil de JR vu de la passerelle Beauvoir

     

     

     

       De rares cadenas d'amour sont accrochés à la rambarde de la passerelle Simone de Beauvoir. Avis aux amateurs. Il y a encore de la place alors que le pont des arts est saturé. Par précaution, la Mairie de Paris y enlève des pans entiers de cadenas devenus trop lourds.

     

     

     

     

    JR BNF trompe-l'oeil street-art 1Photomaton géant sur une tour de la BNF

    Trompe-l'oeil de JR

     

     

     

    JR inside out Beaubourg portrait 4Dispositif de JR à Beaubourg en 2011

     

     

     

     

     

    Bibliothèque Nationale de France

    Quai François Mauriac, Paris 13è

    Depuis novembre 2013

     

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    JR au Panthéon: des anonymes, des grands hommes et des égéries nus

    JR à Saint-Denis, des anonymes pour le Panthéon, vidéo

    JR, un photomaton géant à Beaubourg: faites vous tirer le portrait

    JR tire votre portrait avec un photomaton géant à Beaubourg, vidéo

    JR, Women are heroes, regards de femmes sur les quais de l'île Saint-Louis

    Inside / Out à la galerie Perrotin: Portraits

     

     

     

     

    Palagret

    février 2014

    street-art et photographie

     

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Pour sa dernière photo-performance Liu Bolin se fond au milieu des armes de poing. Comme dans le jeu "où est Charlie", on a déjà cherché le plasticien chinois caché au milieu de magazines, de boîtes de conserves, de légumes, de jouets en peluche et même de marinières Jean-Paul Gaultier.

     

     

    Liu Bolin gun rack 4Gun rack, performance de Liu Bolin à New-York

     

     

       Cette fois-ci à la galerie new-yorkaise Eli Klein, le 2 juin, Liu Bolin s'est placé devant un râtelier d'armes. Immobile pendant plusieurs heures, il s'est fait minutieusement peindre par quatre assistants. Au final, il est presque invisible au milieu des AK-47 et autres fusils d'assaut utilisés par l'armée américaine. Liu Bolin dit s'être inspiré d'une loi chinoise qui exige une pièce d'identité de tout acheteur d'un couteau de plus de 15 cm. 

     

     

     

     

     

        Dans ses autres performances de body art Liu Bolin parlait à travers ses

    effacements de la place de l'individu dans la société et du consumérisme.

    Ici il s'attaque à un problème plus dramatique: le contrôle des armes,

    un sujet d'actualité controversé aux  Etats-Unis et dans le monde. 

     Sa prochaine "disparition" trompe-l'oeil se fera devant des couteaux.

     

     

     

     

    Liu Bolin gun rackGun rack, performance de Liu Bolin à New-York

     

     

     

     

       Les armes exposées à la galerie Eli Klein sont vraies; elles ont seulement été

    modifiées pour tirer à blanc et deux gardes les surveillent jour et nuit.

    La performance lance l'exposition new-yorkaise. Ensuite gun rack, la photo de

    Liu Bolin est vendue en édition limitée et en différentes tailles.

     

     

     

     

    Liu Bolin green foodGreen food ,Hiding in the city 2012, Liu Bolin

     

     

     

       "Prochainement je voudrais disparaître dans des lieux culturels

    symboliques comme la Cité interdite, le Louvre ou des endroits qui posent

    problème comme les usines chinoises de nourriture ou de lait."

     

     

     

     

     

    Liu Bolin ROUGELiu Bolin le caméléon

     

     

     

       Au contraire d'Ai Weiwei qui été emprisonné pour des oeuvres jugées subversives par les autorités chinoises, Liu Bolin n'est pas inquiété dans son pays. Sa critique de la société est plus feutrée et mieux tolérée. 

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    * Liu Bolin chez le parfumeur Guerlain

    Liu Bolin, performance caméléon à ArtParis, video

    Liu Bolin, trompe-l'oeil vivant à ArtParis 11

    Li Wei en apesanteur à La Villette, une illusoire réalité

     

     

    Photos de la performance de Liu Bolin le 2 juin à New-York 

    Le making-of de la photo Société Générale

    Oeuvres de Liu Bolin

     

     


    Palagret

    art contemporain et performance

    juin 2013

     

     

     

     

     


    Sources:

    designboom

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

       Inspiré des têtes composées d'Arcimboldo, un monstre constitué d'ordures incarne la montagne des détritus et des emballages de notre vie quotidienne. Les yeux du monstre consumériste sont deux culs de bouteille de bière, la bouche est un os rongé et son corps énorme est une accumulation tremblotante d'immondices végétaux et autres. Les poubelles débordent, les déchets nous étouffent, il faut les réduire nous dit l'Ademe en affiches et vidéos.

     

     

    affiche-re-duisons-nos-de-chets-Arcimboldo-0.jpgAffiche: une tête composée d'ordures dans le style d'Arcimboldo, Réduisons nos déchets

     

     

       Dans les spots TV de l'Ademe, le monstre d'ordures avance lourdement à côté d'un consommateur ou d'une consommatrice, dans un super-marché, au bureau ou chez lui. Quand le consommateur a un geste écologique (choisir des emballages légers, ne pas tout imprimer, faire du compost) le monstre rétrécit à vue d'oeil.

     

     


    Réduisons vite nos déchets : Je fais du compost par ADEME

     

     

       En réduisant le gaspillage alimentaire et la prolifération des emballages, le monstre disparaîtra peut-être entièrement. Zéro déchet, est-ce possible?

     

     

    affiche-re-duisons-nos-de-chets-Arcimboldo-8.jpgUne tête composée dans le style d'Arcimboldo

    le gaspillage alimentaire, c'est 20kg de déchets par personne et par an.

    Et si on agissait? Réduisons nos déchets.fr

     

     

        Les publicitaires s'inspirent souvent d'Arcimboldo, le peintre maniériste du XVIè siècle. Certes ils ignorent sa virtuosité mais le principe de composer un objet avec d'autres objets est très souvent repris dans les affiches: Darty, Malibu, Get 27, Converse etc ...

     

     

    A lire aussi:

    Art et pédagogie: les ordures artistiques d'Arman, les ordures pédagogiques du Musée d'Histoire Naturelle

    La tragédie des ordures à Naples, des montagnes d'immondices engloutissent la ville

    Affiches Darty à la manière d'Arcimboldo, têtes composées

    Arcimboldo, les quatre éléments, portraits composés

     

     

     

     

    Palagret

    art et publicité

    décembre 2012

     

     

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

      Connu pour ses portraits composés de fruits et de légumes, Giuseppe Arcimboldo aborde un thème biblique avec les deux portraits d'Adam et Eve en 1578. Les deux personnages sont représentés d'une manière très inhabituelle. Pour commencer c'est des portraits, non une scène où Eve croque la pomme, non Adam et Eve chassés du paradis par un Dieu courroucé.

     

     

    arcimboldo-eve.JPGEve, portrait composé de corps nus enlacés, Arcimboldo. 1578, collection privée suisse

     

     

        Vu de profil, regardant à droite, le visage d'Eve est composé de corps d'enfants nus se livrant à des jeux érotiques. Son menton montre un couple enlacé. Deux enfants s'accrochent au rang de perle de sa coiffe. Avec ses bijoux et ses riches habits, Eve est présentée comme une dame de l'aristocratie.

     

     

    Arcimboldo Eve corpsAdam, portrait composé de corps nus enlacés, Arcimboldo. 1578, collection privée suisse

     

     

         Eve tient la pomme d'une main, le petit doigt levé, comme si elle faisait une remontrance à Adam, son vis-à- vis. Par défi, s'apprête-t-elle à croquer le fruit défendu, l'air sereine, inconsciente de la catastrophe qu'elle va déclencher?

     

      arcimboldo-eve-contrepoint.JPGAdam, portrait composé de corps nus enlacés. Arcimboldo. 1578. Collection privée suisse

     

     

        Le visage d'Adam est lui aussi composé de corps d'enfants nus; sur son front un petit homme pose la main sur le sein de sa compagne. Adam n'est pas aussi soigneusement vêtu qu'Eve, sa chemise s'ouvre sur sa poitrine nue.

     

     

    Arcimboldo Adam corpsAdam, portrait composé de corps nus enlacés. Arcimboldo. 1578. Collection privée suisse

     

     

        L'homme tient un livre et brandit un rouleau de parchemin; est-ce un signe d'avertissement, une menace? Cherche-t-il à prévenir la pécheresse? Tient-il tout le savoir dans sa main, le savoir qu'acquerra Eve en croquant la pomme? D'après certaines interprétations, le parchemin pourrait être un contrat de mariage. Les deux personnages sont vus au milieu d'une conversation qui n'a pas l'air paisible.

     

     

    Arcimboldo RodolpheVertumne, portrait de Rodolphe II, empereur, Giuseppe Arcimboldo

     

     

          Ces deux tableaux furent-ils commandés par Rodolphe II pour son Cabinet de CuriositésL'empereur du Saint-Empire possédait plusieurs Cabinets, dont un Cabinet secret réservé à l'ésotérisme; il est probable que les Adam et Eve d'Arcimboldo étaient exposés dans une pièce réservée aux amateurs avertis. La tonalité érotique des peintures ne les destinait sans doute pas à être vues de tous.

     

     

    Urbini-te-te-compose-e-cazzi.jpgTesta di cazzi, plat en céramique, 23 cm, Francisco Urbini, vers 1537

    conservé à l'Ashmolean museum d'Oxford

     

     

       Les images scabreuses composées existent avant Arcimboldo. Le peintre aurait pu s'inspirer des grilli de l'antiquité ou d'une image comme celle du plat de céramique de Francesco Urbini représentant une tête composée de phallus (cazzi).

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    * Arcimboldo, les Quatre élements

    * Les faux Arcimboldo du cabinet de curiosités d'Aristide Sauveterre

     

     

     

    Palagret

    Art et illusionnisme

     

     

     

     

    Photo de testa di cazzi venant de Wikipedia

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

       Une fois de plus des publicités géantes s'affichent sur la place Vendôme. Des montres Dior et Patek Philippe "ornent" la façade de deux immeubles en travaux. Une toute petite partie des toiles imprimées est un trompe-l'oeil, reprenant l'architecture masquée par les bâches de travaux. 

     

     

    Vendôme trompe-l'oeil mansardesTrompe-l'oeil des mansardes place Vendôme

     

     

       Reprenons les mots de Charles Garnier qui en 1871 protestait contre l'agression publicitaire qui déjà défigurait la ville:

        "N’êtes-vous pas comme moi; ne vous sentez-vous pas offusqués par ces grandes pancartes industrielles qui s’étalent au milieu de nos rues, s’imposent à nos regards et nous gâtent tant de belles vues de notre cité ?" ....

     

     

     

    Vendôme trompe-l'oeil affiche géante Patek Philippe DiorTrompe-l'oeil et affiches géantes Patek Philippe et Dior place Vendôme


     

       "Les silhouettes des villes impressionnent autant que les silhouettes des statues, et vous êtes aussi coupables en mutilant celles-ci qu’en mutilant celles-là. L’art est partout, il est dans tout : dans la rue comme dans le musée, et je dénie le droit que s’arrogent quatre ou cinq industriels de maculer avec leurs enseignes outrecuidantes la ville qui abrite un millions d’habitants ! ..."

     

     

     

    Vendôme trompe-l'oeil affiche géante Patek Philippe DiorTrompe-l'oeil et publicités géantes Patek Philippe et Dior place Vendôme

     

     

         Patek Philippe affiche une image en noir et blanc d'un père et de son fils accoudés à la fenêtre d'un wagon-lit. A côté une montre en couleur avec le slogan: "Jamais vous ne posséderez complètement une Patek Philippe. Vous en serez juste le gardien pour les générations futures." La marque met en avant l'idée de transmission et de tradition pour s'ancrer dans le temps long.

     

     

     

    Vendôme trompe-l'oeil affiche géante Dior colonneTrompe-l'oeil et affiche géante  Dior place Vendôme

     

     

        Dior, à l'angle de la place Vendôme, affiche simplement l'image d'une montre sur fond noir. Sobriété et luxe.

     

     

     

    Vendôme trompe-l'oeil affiche géante 519Trompe-l'oeil et affiche géante Dior place Vendôme

     

     

       Vous qui n'avez ni montre Dior, Patek Philippe ou Rolex et n'avez pas l'intention d'en acheter une, vous avez raté votre vie (2). Vous n'avez donc qu'à subir ces immenses réclames agressives dénaturant l'architecture classique de Jules Hardouin-Mansart. Vous auriez préférez une réclame pour des yaourts ou de la lessive? Non, vous auriez probablement préféré un trompe-l'oeil couvrant toute la façade comme en mai 2008, sans montres géantes.

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    Fiac 2012, place Vendôme, Jaume Plensa et les publicités géantes

    L'agression publicitaire sur les Monuments historiques en bord de Seine: Dior, Bréguet et Burberry

    Chanel, bâche publicitaire géante sur le Musée d'Orsay

    Encore des bâches publicitaires géantes sur les monuments classés: Volvo et Ralph Lauren à l'Opéra

    Air France, La bâche publicitaire géante sur le Grand Palais, monument classé 

    Publicités géantes sur les murs aveugles de Passy

    Street-marketing à Londres en 1850, déjà

     

     

     

     

    Palagret

    l'agression publicitaire

    juillet 2012

     

     

     

    1 - Les affiches agaçantes, texte publié dans la Gazette des Beaux-arts en 1871 par Charles Garnier, architecte de l'Opéra de Paris.

    2 - "Enfin... tout le monde a une Rolex. Si à cinquante ans, on n'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie !" Jacques Ségala interrogé sur l'attitude bling-bling du président Nicolas Sarkozy (2007 - 2012). Video ici

     

     

     


     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

        La fausse façade verticale de Leandro Erlich modifie la perception des visiteurs; les enfants s'approprient vite le miroir trompe-l'oeil devant lequel ils exécutent d'improbables acrobaties nous faisant croire qu'ils escaladent le Bâtiment.

     

     

    104 Erlich Bâtiment 104 juilletBâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle Aubervilliers du 104

     

     

     

      L'installation devait être démontée en décembre; elle est toujours là, jusqu'en août. Le bâtiment miroir est aujourd'hui encadré de Connexions, un réseau d'élastiques colorés d'Anne-Flore Cabanis.

     

     

     


    Bâtiment, Leandro Erlich au 104 par Palagret

     

     

    104 Erlich Bâtiment 104 juillet 5Bâtiment de Leandro Erlich dans la grande halle Aubervilliers du 104

     

     

     

    Voir l'article d'octobre

     

     

    In-Perceptions

    Bâtiment, Leandro Erlich

    Du 24 septembre au 4 août 2012

    Le 104 (Le Cent Quatre), 104 rue d'Aubervilliers 75019 Paris

     

     

     

    104 Erlich Bâtiment Cabanis connexions 104Le miroir incliné crée l'illusion

    Bâtiment de Leandro Erlich et élastiques tendus d'Anne-Flore Cabanis

    grande halle Aubervilliers du 104

     

     

     

     

    Billets sur les expositions du Cent-quatre:


    Pistoletto, 20 miroirs brisés au 104 à Paris


    Johan Lorbeer: vie tranquille, vie perchée au 104


     La villa Arpel reconstituée au 104, le terrain de jeu de JacquesTati 


     

    Palagret

    art contemporain

    juillet 2012

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

        Les clients du centre commercial de Wandsworth ont eu la frayeur de leur vie en prenant l'ascenseur. La porte s'est ouverte sur du vide! Il a fallu quelques secondes aux cobayes pour réaliser que le gouffre qui s'ouvrait sous leurs pieds n'était qu'un trompe-l'oeil.

     

     

    Nemesis sub-terra ascenseur trompe-l'oeilUn trou béant en trompe-l'oeil dans l'ascenseur

     

     

     

     

       Une caméra cachée filmait la réaction des gens piégés: surprise, effroi et soulagement quand ils comprenaient que le vide sous leurs pieds n'est qu'une illusion en 3D dessiné par Andrew Walker. Un street-marketing amusant en prélude à l'ouverture le 24 mars de Nemesis sub-terra, un nouveau manège du parc d'attraction Alton Towers en Angleterre.

     


    Video

     

     

     

       "Quand nous avons crée le trompe-l'oeil dans l'ascenseur, nous avons pris en compte nos peurs les plus courantes: le vertige, l'obscurité et la claustrophobie qui sont au coeur de sub-terra, la nouvelle attraction", déclare la porte-parole du parc.

     

       "Les réactions du public sont fascinantes et nous attendons avec impatience de voir comment il accueille la nouvelle attraction." 1

     

       L'attraction Nemesis sub-terra est une drop tower qui donnera l'impression de plonger sous terre dans un réseau de caves obscures. Là vit, selon la légende du parc, l'horrible monstre Nemesis. Des travaux de maintenance, sur un des manèges de la Vallée interdite, ont dérangé la créature chtonienne aux longues tentacules. Prisonnière depuis des millions d'année, elle attend ses proies. 

     

     

    Nemesis sub-terra ascenseur trompe-l'oeil 2 Un trou béant en trompe-l'oeil dans l'ascenseur

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     "Nemesis Sub-Terra est de loin l'attraction la plus terrifiante du parc et nous voulons tester les limites du public britannique et voir s'il peut supporter ce que nous lui offrons." 1

     

       Le manége sera une expérience physique et psychologique éprouvante. Natures fragiles s'abstenir. Pour rester dans la course, les parcs d'attraction proposent des manèges de plus en plus spectaculaires pour les amateurs de sensations fortes.

     

       Dans la mythologie grecque, Némesis est la déesse de la vengeance. Elle punit l'hybris, la démesure des mortels qui osent défier les dieux. Punira-t-elle les promoteurs du parc aux projets fous?

     

     

     

     

    Lien sur ce blog:

    King Kong à la fête foraine des Tuileries, le manège Flume Ride

     

     

     

    Palagret

    mars 2012

    archéologie du quotidien

     

     

    Source:

    1- in The Telegraph

     

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique