•  

     

       Les chewing-gums sur le trottoir sont une nuisance mais à Seattle ils deviennent du street-art. Près de Pike Market, un mur de brique d'environ 16 mètres de long est couvert de chewing-gums (bubble gums) usagés. C'est là que les spectateurs du Market Theater font la queue et au fil des ans, le Gum Wall c'est couvert de gomme ayant perdu son goût. Au début, on collait une petite pièce avec la gomme puis seulement la gomme. Les temps sont durs! Peu à peu le collage a débordé de l'allée et un coup de karcher a nettoyé la peu hygiènique invasion ... pour un temps. Le chewing-gum a repris sa progression devenant une bizarre attraction touristique. Une nouvelle forme de street-art ... collant.

     

     

     

     

    gum wall Seattle 3 Chewing-gums collés sur le Gum Wall du Market Theater à Seattle

     

     

     

     

     

       La "Bubblegum Alley" à San Luis Obispo, Californie, est aussi célèbre que celle de Seattle. Les murs de chewing-gums deviennent des oeuvres de rue collaboratives quand des milliers de personnes y contribuent. Vue de loin, cette multitude de taches colorées est séduisante. De près, c'est un peu dégoûtant. On y voit alors un comportement compulsif et moutonnier qui ne tardera pas à se répandre à travers le monde grâce à internet.


     

     

     

    Bubblegum alley à San Luis Obispo, Californie




     

       Sachant que les français sont les deuxièmes consommateurs de chewing-gum après les américains, verrons nous bientôt des chewing-gums mâchouillés collés sur les nouveaux parapets en plexiglas du Pont des Arts pour remplacer les cadenas d'amour? Des cadenas pour symboliser l'amour, c'est une idée certes carcérale de la passion mais des chewing-gums pleins de salive seraient-ils plus avenants? A quoi serviraient-ils? A une vaste étude sur l'ADN des visiteurs?

     

     

     

    Gum wall Seattle by Lacey WhiteGum Wall du Market Theater à Seattle


     

     

     

       Pendant ce temps, Ben Wilson, le chewing-gum man anglais, a peint des milliers de gommes incrustées sur les trottoirs de Londres. Depuis plusieurs mois, il travaille sur le Millenium bridge. Des passants lui demandent parfois des dessins particuliers. Pour un japonais il a dessiné un hommage aux victimes du tsunani. Ainsi une vilaine tache se charge d'émotion. Le déchet retravaillé crée du lien.


     

     

     

    Chewing-gum-Ben-Wilson-5.jpgBen Wilson peint sur un chewing-gum collé sur le bitume

     

     

     

     

       Tant que les gens cracheront des chewing-gums, les murs et les trottoirs pourront pourront devenir des oeuvres de street-art.



     

     

     

    chewing-gum-Ben-Wilson.jpgChewing-gums peints par Ben Wilson

     

     

     


     

    Liens sur ce blog:

     

    Des smileys sur le trottoir et sur les murs, street-art modeste

     



    Ben Wilson sur le Millenium bridge

     

    Les chewing-gums décorés de Ben Wilson

    Video de Ben Wilson


     

     

    Palagret

    street-art collaboratif

    octobre 2014

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

       Les chewing-gums sur le trottoir sont une nuisance mais à Seattle ils deviennent du street-art. Près de Pike Market, un mur de brique d'environ 16 mètres de long est couvert de chewing-gums (bubble gums) usagés. C'est là que les spectateurs du Market Theater font la queue et au fil des ans, le Gum Wall c'est couvert de gomme ayant perdu son goût. Au début, on collait une petite pièce avec la gomme puis seulement la gomme. Les temps sont durs! Peu à peu le collage a débordé de l'allée et un coup de karcher a nettoyé la peu hygiènique invasion ... pour un temps. Le chewing-gum a repris sa progression devenant une bizarre attraction touristique. Une nouvelle forme de street-art ... collant.

     

     

     

     

    gum wall Seattle 3Chewing-gums collés sur le Gum Wall du Market Theater à Seattle

     

     

     

     

     

       La "Bubblegum Alley" à San Luis Obispo, Californie, est aussi célèbre que celle de Seattle. Les murs de chewing-gums deviennent des oeuvres de rue collaboratives quand des milliers de personnes y contribuent. Vue de loin, cette multitude de taches colorées est séduisante. De près, c'est un peu dégoûtant. On y voit alors un comportement compulsif et moutonnier qui ne tardera pas à se répandre à travers le monde grâce à internet.


     

     

     

    Bubblegum alley à San Luis Obispo, Californie




     

       Sachant que les français sont les deuxièmes consommateurs de chewing-gum après les américains, verrons nous bientôt des chewing-gums mâchouillés collés sur les nouveaux parapets en plexiglas du Pont des Arts pour remplacer les cadenas d'amour? Des cadenas pour symboliser l'amour, c'est une idée certes carcérale de la passion mais des chewing-gums pleins de salive seraient-ils plus avenants? A quoi serviraient-ils? A une vaste étude sur l'ADN des visiteurs?

     

     

     

    Gum wall Seattle by Lacey WhiteGum Wall du Market Theater à Seattle


     

     

     

       Pendant ce temps, Ben Wilson, le chewing-gum man anglais, a peint des milliers de gommes incrustées sur les trottoirs de Londres. Depuis plusieurs mois, il travaille sur le Millenium bridge. Des passants lui demandent parfois des dessins particuliers. Pour un japonais il a dessiné un hommage aux victimes du tsunani. Ainsi une vilaine tache se charge d'émotion. Le déchet retravaillé crée du lien.


     

     

     

    Chewing-gum-Ben-Wilson-5.jpgBen Wilson peint sur un chewing-gum collé sur le bitume

     

     

     

     

       Tant que les gens cracheront des chewing-gums, les murs et les trottoirs pourront pourront devenir des oeuvres de street-art.



     

     

     

    chewing-gum-Ben-Wilson.jpgChewing-gums peints par Ben Wilson

     

     

     


     

    Liens sur ce blog:

     

    Des smileys sur le trottoir et sur les murs, street-art modeste

     



    Ben Wilson sur le Millenium bridge

     

    Les chewing-gums décorés de Ben Wilson

    Video de Ben Wilson


     

     

    Palagret

    street-art collaboratif

    octobre 2014

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

       Au pied du Sacré-coeur, quelques pochoirs noir et blanc.

     

     

     

    street-art pochoir Montmartre 2Pochoir de Christ couronné au visage simiesque

    Pochoir d'ours

     

     

     

    street-art pochoir Montmartre 4Pochoir de crâne sur un mur creusé de trous

     

     

     

    street-art pochoir Montmartre 3Trois pochoir en noir et blanc




    Palagret

    street-art

    septembre 2014


     


     



    Pin It

    1 commentaire
  •  

     

       Au pied du Sacré-coeur, quelques pochoirs noir et blanc.

     

     

    street-art pochoir Montmartre 2Pochoir de Christ couronné au visage simiesque

    Pochoir d'ours

     

     

    street-art pochoir Montmartre 4Pochoir de crâne sur un mur creusé de trous

     

     

     

    street-art pochoir Montmartre 3Trois pochoir en noir et blanc

     

     

     

    Palagret

    street-art

    septembre 2014


     


     

     

     

     
    Pin It

    1 commentaire
  •  

       Les cheminées d'aération de la piazza Beaubourg sont appréciées des street-artists. Tags, papiers collés, citations, on y trouve de tout. Vue dernièrement, une citation de Mallarmé écrite assez maladroitement.

     

     

     

    street-art-Beaubourg-message-Nerval-Dumas.jpg"Que s'éteigne toute lumière"

     Street-art poétique sur une cheminée de la piazza Beaubourg

     

     

    "César a fermé la paupière;

    Au jour doit succéder la nuit.

    Que s'éteigne toute lumière.

    Que s'évanouisse tout bruit."


     

       De Mallarmé vraiment? Ce quatrain est issu de Caligula (1838), une tragédie en vers attribuée tantôt à Alexandre Dumas, tantôt à Gérard de Nerval. Il semble en fait que les auteurs aient collaboré mais Dumas signa seul la pièce. Voici la suite du texte récité par le coryphée pendant que l'empereur Caligula dort, songeant à quelques nouveaux massacres:

     

    "A travers ces arcades sombres, 

    Enfants aux folles passions, 

    Disparaissez comme des ombres,

    Fuyez comme des visions.

     

    Allez, que le caprice emporte

    Chaque âme selon son désir,

    Et que, close après vous, la porte

    Ne se rouvre plus qu'au plaisir."

     

     

     

    Konny-Street-art-Beaubourg-Konny.jpgAffiche de Konny sur une cheminée de la piazza Beaubourg

     

     

     

    Street-art qui se veut poétique:

    "Si utile dans la préparation de l'agonie", message de la rue

    Donne moi ta main pour entrer dans la neige, street-art à Beaubourg

    Street-art: hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

    Street-art: Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux

     

    Palagret

    poésie urbaine

    août 2014

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

       Les cheminées d'aération de la piazza Beaubourg sont appréciées des street-artists. Tags, papiers collés, citations, on y trouve de tout. Vue dernièrement, une citation de Mallarmé écrite assez maladroitement.

     

     

    street-art-Beaubourg-message-Nerval-Dumas.jpg"Que s'éteigne toute lumière"

     Street-art poétique sur une cheminée de la piazza Beaubourg

     

     

    "César a fermé la paupière;

    Au jour doit succéder la nuit.

    Que s'éteigne toute lumière.

    Que s'évanouisse tout bruit."

     

     

       De Mallarmé vraiment? Ce quatrain est issu de Caligula (1838), une tragédie en vers attribuée tantôt à Alexandre Dumas, tantôt à Gérard de Nerval. Il semble en fait que les auteurs aient collaboré mais Dumas signa seul la pièce. Voici la suite du texte récité par le coryphée pendant que l'empereur Caligula dort, songeant à quelques nouveaux massacres:

     

    "A travers ces arcades sombres, 

    Enfants aux folles passions, 

    Disparaissez comme des ombres,

    Fuyez comme des visions.

     

    Allez, que le caprice emporte

    Chaque âme selon son désir,

    Et que, close après vous, la porte

    Ne se rouvre plus qu'au plaisir."

     

     

     

    Konny-Street-art-Beaubourg-Konny.jpgAffiche de Konny sur une cheminée de la piazza Beaubourg

     

     

     

    Street-art qui se veut poétique:

    "Si utile dans la préparation de l'agonie", message de la rue

    Donne moi ta main pour entrer dans la neige, street-art à Beaubourg

    Street-art: hirondelles mystérieuses qui font leur nid dans tes cheveux

    Street-art: Quelques après-midi le crépuscule n'incendie plus tes cheveux

     

    Palagret

    poésie urbaine

    août 2014

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  • Un mur blanc est la traduction d'un peuple qui se tait.

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  •  

      Rue Saint-Honoré au mois d'août à Paris, beaucoup de magasins sont fermés ou en travaux, comme d'habitude. Voici deux messages bien proprement collés sur des vitrines presque vides. S'agit-il de marketing?

     

     

    vitrine-message-tournant-Saint-Honore--4391.jpg"Toi je t'attends au tournant", message sur une vitrine rue Saint-Honoré

     

     

     

      Le premier message avertit le passant en le tutoyant: "Toi je t'attends au tournant" écrit en majuscules bleues, le mot tournant étant au tournant (ah ah).

     

     

    vitrine-message-Saint-Honore--9.jpg"Pourquoi faites vous comme si j'étais transparente?" message sur une vitrine rue Saint-Honoré

     

     

       Le deuxième message nous pose une question: "Pourquoi faites vous comme si j'étais transparente?". Transparente, comme une vitre? L'auteur s'amuse avec les mots.

     

     

       A côté de la boutique récente, on remarque une ancienne boutique qui a gardé son décor second empire, avec moulures, arabesques et bandeau de marbre.

     

     

    Palagret

    vitrines

    août 2014

     

     

     

     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Si les murs ont des oreilles, ils ont aussi la parole.

     

     

     

    Mouffetard-street-art-JPM-murs-parole-message-5886.jpg"les murs ont la parole", pochoir rouge de JPM

     

     

         Le street-artist JPM reprend le slogan de mai 68 dans son pochoir mais bien avant le street-art du XXè siècle, les écrits sur les murs existent: graffiti de Pompéi dans l'antiquité, graffiti contemporains creusés dans le mur, slogans politiques peints, enseignes, mur peint, affiches publicitaires, dazibao (en Chine) etc ... 

     

     

     

    Brassaï graffiti visageGraffiti photographié par Brassaï dans les années trente


     

     

     

        Toutes ces dessins et ces phrases poétiques, naïves, obscures, contestataires, sont éphémères. Ils ne restent sur le mur qu'un jour ou des années, selon leur emplacement ou la vigilance des nettoyeurs municipaux.  Les graffiti interpellent le passant ou le laisse indifférent.

     


     

    graffiti-visages-mort-commune-rue-des-cascades-1.jpgVisages des morts de la Commune

    graffiti rue des cascades, Paris

     

     

     

     

    Liens sur ce blog:

    Les murs ont des oreilles ... en relief, street-art


    Palagret

    graffiti

    juillet 2014

     


    Pin It

    votre commentaire
  •  

       

       Voici un message de la rue collecté du côté du Marais à Paris: "Pendant la crise mangez des clous", un judicieux conseil pour un robot mais peut-être pas pour un humain.

     

     

     

    mangez-des-clous-street-art-message.jpg"pendant la crise mangez des clous", affichette en noir et blanc

    street-art

     

     

     

     

    Palagret

    philosophie de la rue

    juillet 2014

     

     

     

     

     


    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique